Données statistiques concernant le mouvement intra 2015 en Bretagne des CPE COPsy, agrégés et certifiés (EPS, PLP ne sont pas comptabilisés ici).

Voir aussi : Evolution de quelques indicateurs depuis 2001


Un nombre de demandeurs en nette augmentation avec des entrants en plus grand nombre et des collègues de l’académie (en zone ou en poste en établissement) qui osent une demande de mobilité en plus grand nombre.


résultats globaux

Ces résultats globaux sont marqués, par rapport à l’an dernier, par une forte diminution du taux des non mutés (-12%) d’une amélioration des affectations sur poste en établissement (+10%).


résultats des entrants

Les entrants dans l’académie plus nombreux voient leur affectation en extension diminuer (- 5%) au profit des vœux 3 à 9 (+4%) et vœux 10 à 20 (+2%). Par contre l’affection en vœux 1 et 2 diminue de 1,5%.

Rq : les vœux notés 0 correspondent pour l’essentiel à des mutations simultanées ou l’un des deux collègues n’entre pas dans un département alors qu’il a le barème pour : il est entrainé par son collègue dont le barème est plus petit. De ce fait sa mutation est fixée artificiellement en V0 pour ne pas dégrader son affectation outre mesure. La demande de mutation simultanée doit donc bien se réfléchir au préalable


résultats des TZR de l'académie

Les TZR bénéficient de cette amélioration : plus nombreux à demander leur mutation (+64) ils sont 7% de plus à l’obtenir. S’ils sont autant à vouloir changer de zone, 7% de plus obtiennent un poste fixe par rapport à 2014. Il faut surement voir ici une conséquence de l’évolution du barème pour les plus anciens.


résultats des collègues de l'académie en établissement

Ce sont les collègues en poste en établissement qui bénéficient le plus de cette éclaircie du mouvement intra : 12% en plus obtiennent leur mutation (or ils sont 74 de plus) avec une meilleure affectation en poste fixe (+10%).

En conclusion : un mouvement intra breton 2015 plus fluide que les 3 années précédentes du fait d’un plus grand nombre de supports vacants et d’une plus grande demande de mobilité des collègues de l’académie. Mais on est encore loin des chiffres du mouvement de 2011, année faste pour l’intra en Bretagne.