Une année décisive ….

La rentrée 2011 se révèle, comme attendu, catastrophique en maints endroits :

classes surchargées ici, absences d’enseignants là, nominations acrobatiques et
intenables pour les collègues, sommés d’enseigner des disciplines pour lesquels
ils ne sont pas – ou très mal – préparés....

La liste serait longue des situations qui révèlent la politique éducative insensée et
irréaliste menée par ce gouvernement...

Mais le pire serait-il à venir ? Cet été a été rythmé par l’incroyable feuilleton de
« la crise des dettes publiques », qui met en lumière de façon éclatante la faillite de
ces politiques néolibérales en oeuvre en Europe et dans le monde.

Cependant,
pour « rassurer les marchés » – qui ne le sont jamais ! – nos politiques de
(presque) tous bords nous promettent, à des degrés divers, une nouvelle cure de
rigueur et d’austérité douloureuse et profondément injuste. Notre protection so-
ciale (retraites, encore...), nos services publics (dont l’Ecole...), les fonctionnaires
(nous !) seront les premières cibles....

N’y a-t-il rien à faire ?....Il est vrai que ces années de luttes, avec des victoires
qui ont pu nous paraître minimes, parviennent parfois à nous faire perdre tout
espoir de lendemains meilleurs....

Pourtant, sans nos combats, sans notre capacité à organiser le rapport de force,
que serait-il advenu ?.... C’est cela la Résistance : encaisser, limiter la casse, ne
rien lâcher de nos ambitions et de nos exigences5 jusqu’à ce que le rapport de
force s’inverse.

Plus que jamais, cette résistance est nécessaire cette année : pour, à l’instar
de ce printemps arabe et de ses « Indignados » de par le monde, faire prendre en
compte à nos politiques notre exigence d’une reconstruction de notre société sur
d’autres bases, afin qu’elle redevienne en phase avec nos valeurs, nos idéaux de
solidarité, et qu’elle soit porteuse d’espoir pour les générations futures.

Il nous faudra, pour cela, participer pleinement aux temps forts de l’année :

- Grève unitaire dans l’Éducation le 27 Septembre, à intégrer dans un grand
mouvement pour l’Ecole dès la rentrée.

- Journée d’action Intersyndicale Retraités le 6 octobre, pour le pouvoir
d’achat.

- Participer aux élections professionnelles (du 13 au 20 Octobre) qui doi-
vent être l’occasion de faire passer notre message de détermination pour

l’Ecole, la réussite de nos élèves, le respect du service public et de ses fonc-
tionnaires.

- Et imposer ce message dans le débat public à quelques mois des élections
majeures pour le pays : l’élection présidentielle et les législatives.

A tous, très bonne rentrée

Offensive et active !Le secrétariat du Snes-Finistère