19 mars 2016

Stagiaires et tuteurs

Compte rendu de l’audience du 16 mars avec le directeur de l’Éspé.

Participants :

  • Pascal Brasselet, directeur de l’Éspé,
  • Gwénaël Le Paih et Frédérique Lalys du secrétariat académique du SNES-FSU

Le secrétariat académique du SNES a rencontré le mercredi 16 mai le directeur de l’Espé,
Pascal Brasselet. Il s’agissait pour le syndicat d’une part de faire remonter des
dysfonctionnements évoqués par les stagiaires lors du stage que nous avons organisé le 25
novembre, et d’autre part d’obtenir des éclaircissements sur le rôle de l’Espé dans
l’évaluation et la titularisation.

Problèmes d’organisation et de contenus de formation

Pacsal Brasselet a entendu les problèmes et les relaiera auprès des différents intervenants de
l’école. Nous faisons avec lui le constat que l’affectation des stagiaires, en fonction des
besoins du Rectorat et non des nécessités de la formation est un vrai souci. Certains
stagiaires sont loin des sites, les tuteurs terrains sont connus tardivement et pas toujours
volontaires… Le SNES, sur le plan national, continue de revendiquer que les stagiaires soient
affectés en plus dans les établissements : 1/3 du temps de service serait pris sur le service du
tuteur, le stagiaire aurait la responsabilité de ses classes mais celle-ci pourrait être
progressive ; cela résoudrait les problèmes d’affectation, de compatibilité des emplois du
temps et le tuteur, déchargé, aurait le temps de se former, de visiter et conseiller son
stagiaire.

Evaluation, titularisation des fonctionnaires stagiaires

  • Pour les agrégés
    L’évaluation est réalisée par l’inspecteur général (IG) et fondée sur le référentiel de
    compétences. Il est renseigné par trois évaluateurs : l’inspecteur d’après sa propre visite ou
    après consultation du rapport du tuteur, le directeur de l’ESPE qui émet un avis sur la
    validation du parcours de formation et le chef d’établissement.
    L’IG propose au Recteur la liste des stagiaires aptes à être titularisés, ceux pour qui un
    renouvellement ou un licenciement est proposé. Le Recteur de l’Académie, après avis de la
    CAPA (commission administrative paritaire académique), établit la liste des professeurs
    amenés à être titularisés, renouvelés ou licenciés. Dans ce dernier cas, les dossiers
    remontent au ministère et c’est le ministre qui après avis de la CAPN (commission
    administrative paritaire nationale) acte ou non le licenciement du stagiaire (ou sa
    réintégration dans son corps d’origine s’il était fonctionnaire auparavant). Que ce soit en
    CAPA ou en CAPN, les élus du SNES-FSU - représentants majoritaires de la profession [1]
    peuvent ainsi intervenir.
  • Pour les certifiés
    C’est un jury qui évalue l’année de stage et donne son avis sur la titularisation. Il doit
    déterminer si les compétences professionnelles sont maîtrisées à un niveau suffisant. Pour
    cela, il prend en compte trois avis : celui du chef d’établissement, celui du directeur de
    l’ESPE et celui de l’inspecteur. Ce dernier se base soit sur le seul et unique rapport du tuteur,
    soit aussi sur son propre rapport. Jusqu’à présent, dans notre académie, tous les stagiaires
    étaient inspectés.
    Le jury établit la liste des stagiaires titularisés et celle qu’il ne compte pas titulariser. Ils sont
    alors convoqués à un entretien avec le jury. Le jury délibère une deuxième fois et établit
    une liste des stagiaires disposant d’un avis favorable, une liste de ceux qui sont proposés
    en renouvellement de stage et une liste de ceux qui sont proposés au licenciement. A titre
    d’exemple, l’an dernier, sur 731 stagiaires, 61 ont été convoqués en entretien et 30
    renouvelés (1 licencié). Tous les stagiaires peuvent consulter leur dossier et ceux convoqués
    en entretien y ont accès tôt avant la date de convocation.
    Le directeur de l’Espé émet son avis en s’appuyant sur la validation du parcours de formation
    du stagiaire sur deux critères : l’engagement dans la formation et les compétences acquises.
    A l’Espé de Bretagne, cet avis est émis sur proposition du tuteur universitaire (à partir des
    éléments communiqués par l’équipe pédagogique qui a formé le stagiaire). Il sera rendu
    entre le 10 et le 19 mai et communiqué au Rectorat à partir du 20 mai.