Ce CTPD était consacré à la création et la suppression des postes dans l’EN du département Morbihan. pour connaître la liste des poste enseignement supprimés et créés dans le secondaire consulter la rubrique mutation / intra /

Déclaration préalable de la FSU

Postes créés et supprimés

Questions diverses

Les syndicats suivants étaient présents : FSU au complet, 1 Sud, 1 SGEN-CFDT. Personne de l’UNSA !
Des Chefs d’établissements (collèges et lycées), l’administration de l’Inspection académique (M. Couturaud, M. Tribot, M. Larzul, M. Roinel + 3 secrétaires) ainsi que Mme Le Bras étaient aussi présents.

Les syndicats suivants étaient présents : FSU au complet, 1 Sud, 1 SGEN-CFDT. Personne de l’UNSA !
Des Chefs d’établissements (collèges et lycées), l’administration de l’Inspection académique (M. Couturaud, M. Tribot, M. Larzul, M. Roinel + 3 secrétaires) ainsi que Mme Le Bras étaient aussi présents.

Déclaration préalable de la FSU (ci-dessous).

Nous examinons aujourd’hui la répartition des moyens en personnels enseignants, de vie scolaire et d’infirmiers prévus pour la rentrée 2010 dans les établissements du Morbihan.
Les moyens attribués à notre département découlent des décisions budgétaires nationales visant toujours à réduire l’emploi public tout en augmentant la charge de travail des personnels.

Aucun moyen supplémentaire d’assistantes sociales ou de conseillers d’orientation.

Concernant les moyens infirmiers, la FSU dénonce le détournement des moyens au niveau académique. En effet, l’utilisation des 3 postes attribués pour l’académie de Rennes en 2010 ne correspond pas aux exigences de la loi permettant à chaque établissement public d’avoir à terme au moins 1 poste d’infirmier. De plus, comme nous l’avons déjà fait à plusieurs reprises, la FSU dénonce l’élargissement des fonctions des infirmiers aux établissements privés sous contrat ainsi que le détournement de leurs missions en les obligeant à participer aux visites médicales des moins de 6 ans qui sont normalement de la responsabilité des médecins scolaires. La répartition des moyens dans le département entre les établissements ne repose pas sur des critères clairement définis et compréhensibles par tous. Le Morbihan devra donc composer avec sa dotation de l’an dernier pour satisfaire aux soins, à l’écoute et à l’assistance d’une population scolaire plus importante.

Concernant les personnels de vie scolaire, avec près de 800 élèves de plus dans les établissements, le Morbihan devra se satisfaire des moyens de 2009 pourtant déjà amputés ! Aucun poste supplémentaire de CPE ou d’ASEN !
On va pousser les établissements à recruter des personnels encore plus précaires (CAE). Une partie des moyens est même détournée pour transformer des postes AVSco en poste ASEN-ASEH. L’IA se livre ainsi à un jeu de chaises musicales entre les établissements sur les moyens ASEN qui restent arbitraires puisqu’il ne peut pas s’expliquer pas la simple évolution des effectifs. Ce ne sont pas dans de telles conditions d’encadrement que l’on pourra assurer la sécurité nécessaire dans les établissements. Les évènements récents dans la région parisienne n’ont visiblement pas été compris par notre administration.

Concernant les personnels enseignants des établissements du second degré, la dotation de 32 ETP se traduit en réalité par un solde négatif d’une dizaine de postes fixes ! Ce retrait de postes au lieu de créations s’explique par :
-  la réforme de la formation des enseignants qui place, dès la rentrée 2010 les stagiaires devant les élèves avec 18 h (ou 20h) de cours ! De telles conditions de travail pour l’entrée dans le métier risquent de conduire à l’échec de nombreux stagiaires et de détourner de la fonction enseignante des étudiants. Leur absence programmée, pour leurs semaines de formation dans le courant de l’année, avec toutes les difficultés de remplacement que l’on connaît déjà, n’améliorera pas leur situation. Que dire de la nécessaire continuité pédagogique pour les élèves qui auront 2, 3 ou plus enseignants dans l’année. De fait, ce ne sont pas moins d’une trentaine de postes réservés pour les stagiaires dans le Morbihan qui vont priver les titulaires de l’Académie de possibilités de mutations pour cette année. Les mutations deviennent tellement difficiles que l’on voit fleurir cette année des postes spécifiques qui ne sont le fait que de petits arrangements entre des collègues et des chefs d’établissements et qui ne reposent pas sur un projet de l’équipe pédagogique.
-  La diminution de l’offre de formation et des horaires d’enseignement avec la mise en place précipitée et anarchique suivant les établissements de la réforme des lycées pour la seule classe de seconde. De nombreux lycées n’ont pas réparti ainsi les 10,50 heures entre les disciplines.
-  La diminution du H/E dans les collèges qui représente un manque à gagner d’une dizaine de postes.
-  Le regroupement des élèves de Terminale BEP et de 2nde bac pro 3ans en 1re bac pro 3 ans contrairement aux engagements pris lors de la présentation de la réforme permet de diminuer le nombre de classes. Il en est de même pour le regroupement de filières professionnelles. On peut s’interroger sur l’intérêt pédagogique du regroupement par exemple du CAP prêt à porter avec celui de la maintenance des tracteurs et matériels agricoles, à moins que l’objectif visé soit celui de lutter contre la désertification de nos campagnes !

Nous voyons bien que toutes ces mesures ne répondent pas aux besoins réels des établissements et des élèves et se traduisent au contraire par de nouvelles dégradations de la qualité et des missions du service public d’éducation. Ce ne sont pas les récentes déclarations de notre Ministre proposant de faire appel aux étudiants et aux retraités ou d’élargir aux académies limitrophes les zones d’intervention des TZR pour résoudre les problèmes de remplacement qui sont de nature à rassurer les personnels et les usagers.
Pour la jeunesse, pour la société il faut une vraie politique de l’Education que celle que nous avons actuellement qui n’a pour but que de réduire l’emploi public.
La FSU vous demande donc de suspendre les mesures de carte scolaire qui sont proposées aujourd’hui et de demander au gouvernement de revenir sur les réformes en cours et d’offrir aux stagiaires une formation de qualité avant d’entrer dans le métier.

La représentante de Sud rajoute que les TZR doivent, si possible être mis sur des postes non partagés.

Postes créés et supprimés

Sur les postes infirmiers

I.A : 6 postes créés. 688 élèves en plus en 2010-2011.
Mme Le Bras : nouveau document donné suite aux demandes du GT du 16 mars. Cela est plus clair.
Nous ne sommes pas d’accord sur la mission des infirmiers. L’I.A calcule cela en prenant en compte le privé + du public pour ces postes. Remontée au niveau du rectorat qui comptabilise les EPLE privés sous contrat dans le calcul. Si ce n’était pas le cas, nous aurions moins d’infirmières.
Le grisé concerna les BMP prévus.


Sur les postes CPE

I.A : ½ poste de CPE en moins sur DDL. Ce ½ sera couplé avec Anita Conti. 1 CPE à 100% à Quéven et à
½ poste de CPE en moins à Lesage pour aller à Charles De Gaulle (rattachement à Lesage).
La FSU regrette le non abondement du poste entier de CPE sur Lesage.
SGEN : 5 entrants CPE dans l’académie. On sait déjà que le 56 ne sera pas abondé suffisamment.

Sur les personnels ASEN

M. Larzul : EPLE tels Le Faouët, Mauron, Rohan sous dotés donc abondement à hauteur de 3,5 postes). La réserve tombe à 2,5 postes.
Questembert +0,5, Gourin, Guémené et Malestroit voient leur dotation arriver à 3,5 ASEN (pas d’adjoint). Les EPLE avec adjoint auront 3 postes ASEN. Guer (lycée) revient à 3 postes ASEN.
FSU : lycée de Pontivy est sous doté donc il faudra être vigilant.

L’implantation de stagiaire documentaliste serait effective à Langevin et Jules Simon.

Sur les personnels enseignants

I.A : 8 suppressions en solde. 41 suppressions et 33 créations.
M. Larzul fait la présentation :

  • Lycée Duguesclin : 3 postes spécifiques. Dessin d’arts avec option marchandisage visuel :
    • 1 créé
    • 2 BMP de 18h chacun
  • Collège Etel : 1 création en histoire géo.
  • Collège Langevin : 1 création en Anglais suite à suppression au collège Brizeux.
    La FSU intervient car la collègue concernée avait accepté le CSD à Langevin. On remet en cause cet accord…
    I.A : c’est plus logique ainsi. Ce qui peut lui arriver de pire serait d’avoir un poste en lycée sur Lorient. Il y a 1 poste vacant à DDL. Pas de stagiaire EPS (va à Curie).
  • LP Locminé : 1 création Lettres Histoire (suppression à Jean Guéhenno).
  • Brizeux Lorient : 1 suppression Anglais mais pas de suppression en Maths (complément Lurçat). Pas de stagiaire EPS.
  • Port Louis : la collègue EPS ne retournera pas à Brizeux (confirmation de l’I.A) suite à demande d’Olivier.
  • DDL : 1 création en histoire.
  • Colbert : 1 annulation suppression en Physique.
  • Pluneret : 1 création en éducation musicale.

Sur les BMP (Larzul)

  • Jean Macé : à l’étude (philo, espagnol et bio chimie).
  • Mauron : 6 HSA transformées en BMP pour TZR en EPS.
  • Auray Benjamin Franklin : rien en espagnol. Correspond au souhait de fonctionnement.
  • Victor Hugo : pas d’implantation. Français 9h à retravailler. Maths, philo et Allemand : rien.
    FSU : un BMP s’impose en maths (9h).
    Larzul répond que pour les maths il faudra voir… le stagiaire en histoire est maintenu.
  • Zola : la FSU indique qu’il y a 3h en biotechno au lieu de 2. Il y a 2 temps partiels de maths donc BMP nécessaire de 7h. BMP en tertiaire (congé de maternité).
    La réponse de Larzul : cela évoluera.
  • DDL : FSU il y a 9h en physique.
    Larzul : cela correspond au fonctionnement de l’EPLE. Avec la mise en place de la classe prépa et la perte d’1 Terminale permettent de comprendre les choses. Mais il faudra un rééquilibrage entre EPLE en éco gestion. Il y aura refonte des contenus (EE).
    FSU : il reste 10 HSA en EPS. Les collègues d’EPS ne les feront pas. Cela arrange une TZR mais pas les autres collègues.
    Larzul : c’est un CSR avec Bannalec.
    La FSU revient sur le cas de l’éco gestion à DDL. Nous sommes inquiets de la situation des collègues d’éco gestion qui nous interpellent. Lecture est faite d’une lettre envoyée par les collègues au ministre avec copie au rectorat et à l’I.A.
    Réponse I.A : il faut savoir resituer les événements dans le temps. Le suicide du collègue n’est pas lié avec la suppression du poste (indignation du SGEN et de la FSU qui disent que le collègue a eu la lettre de suppression dans son casier). Il ne faut pas se faire instrumentaliser par cette histoire.
    Le SGEN et la FSU indiquent que le collègue n’a pas eu confirmation de cette non suppression. Je suis étonné que vous n’ayez pas donné cette information en CTPA. L’IA.IPR sera contacté pour instruire le dossier.
  • Carnac : réévaluation du BMP de 18h après implantation des stagiaires et des TZR.
    FSU : sur le secteur de Vannes, il y a des minis BMP (espagnol, SVT…). Des regroupements 6+3 avec Lesage pour faire 9h sont proposés.
    Larzul : il y a nécessité d’ajustements mais qui se feront après l’implantation des TZR. Arradon et Lesage sont regroupés en espagnol (9h).
    FSU : EPS en Anglais à Séné. Nous souhaitons que l’EPS soit enseigné en Français. 1 collègue part donc à Pontivy, ce qui est un comble car il existe 20 heures sur la zone de Vannes.
    Réponse du Principal de Séné : concurrence du privé. C’est un moyen de lutter contre. Le CA est pour et les collègues aussi. La section euro EPS n’existera plus puisque la collègue part en retraite. I.A : il y a 2 temps partiels dont 1 à Questembert.
    Larzul : on peut envisager 1 poste Pluvigner Auray.
  • Lesage : proviseur explique qu’il y a une poussée sur la DNL section anglais. On voudrait avoir un 2e groupe sur une discipline scientifique d’où la demande en physique.
    FSU : nous avons déjà eu une triste expérience en maths euro pour arriver à des arrangements personnels. Nous aurions souhaité avoir un débat sur cette orientation du proviseur.
    Réponse du proviseur : il y a eu des échanges en technologie dans la langue anglaise avec Francfort. Les sections technologiques peuvent bénéficier aussi de ces filières.
    I.A : vous avez un esprit étroit et il faut faire confiance aux Chefs d’établissement.
    FSU : 3 postes sont bloqués en physique chimie sur le département dans une discipline en difficulté. Nous demandons la suspension de cette mesure. Les personnels demandent à participer à toutes ces discussions. Nous demandons à ce que le dialogue se fasse avec des documents (TRMD) distribués à tous les collègues. Ce genre de poste est contraire à l’intérêt général.
    M. Tribot demande de quel intérêt général il est question ? Pour les élèves, il y aura possibilité d’avoir un enseignement linguistique dans une matière qui ne l’est pas.
    L’I.A n’est pas d’accord avec la suspension du projet de Lesage !
    FSU : sur Auray, il y avait 9h entre EPLE collège et lycée.
    Larzul : cela est lié à une CPA donc pas possible. Sur Hennebont et Guer, il y a des temps partiels donc impossible. Sur Questembert les 2 postes ne peuvent être fondus.
    FSU : sur Romain Rolland, des élèves de breton n’avaient pas été pris en compte et peuvent jouer sur le poste du collègue d’Allemand.
    Larzul : nous reverrons cela car les moyens sont implantés par la DOS.

Sur les stagiaires

FSU : sur Benjamin Franklin, Charles De Gaulle et Lesage, il y a 2 stagiaires qui risquent de poser problème en terme d’emploi du temps et d’absence.
Larzul : pas d’autre possibilité. Les stagiaires doivent être mis sur 1 seul établissement.
FSU : pourquoi ne met-on pas des stagiaires à 15h pour permettre des regroupements de postes ?
I.A : nous allons revisiter les moyens provisoires. Tribot : il faut être vigilant.
FSU : sait-on ce qu’il en est dans le privé ? Ne va-t-on pas fragiliser le public ?
I.A : bien au contraire car ils n’ont plus de formateurs. Mais nous n’avons pas d’infos pour le moment.
I.A : il reste 3 stagiaires EPS à placer.
FSU : suppression du poste Maths sciences physiques. Ne peut-on y revenir ? Larzul : il y a un complément de service à Colbert (9h) donc maintien de la suppression. FSU : on pourrait éviter la suppression par CSP sur Colbert… I.A : nous allons y songer.

Questions diverses

FSU : demande d’explication sur les décharges statutaires en EPS.
I.A : lorsque les BMP seront en place, ces heures de coordination seront placées. Cela arrivera sans tarder.
FSU : Kerpape avait 50h.
Larzul : c’était la 79,50h +28h (enseignements lycée et Bac Pro) + 20 heures donc nous retrouvons la quotité initiale.
EREA : réévaluation de la dotation pour arriver à la situation de l’année dernière.
I.A suite à demande FSU : pas de lisibilité sur les moyens en remplacements pour le moment.