9 novembre 2010

Stagiaires et tuteurs

Les étudiants en Master 2 arrivent dans les établissements en novembre !

Dans le dernier numéro du Snes Bretagne , nous rappelions très rapidement le dispositif de stages pour les M1 et M2
Pour valider leur master, les étudiants en M1 doivent impérativement faire des stages d’observation dans des classes de collèges et lycée et des stages en responsabilité en M2.
Il y a encore quelques semaines, rien n’était prêt. Une fois de plus tout se fait dans la précipitation :
la mise en place de la masterisation de la formation n’est que bricolage. Jugez -en !

Cette semaine, c’est officiel, le recteur va adresser un courrier à tous les chefs d’établissement pour que ceux-ci valident la liste des conseillers pédagogiques (CP) pour l’accueil des étudiants de M2 (600 dans l’enseignement public) Ils seront en binôme, il faut donc trouver 300 CP.

Pour les M2, 2 périodes sur l’année scolaire :

Première période :
Du 29 novembre au 17 décembre

Chaque CP prendra 2 étudiants en charge, chaque étudiant a un « service » de 9 heures/semaine
Les 2 premières semaines, les étudiants seront en observation dans les classes du CP.
La troisième semaine, ils seront en stage en « responsabilité progressive » : ils devront donc prendre les classes du CP progressivement en charge. Comme ils seront cette 3éme semaine en « responsabilité »,ils seront rémunérés.

Deuxième période :
Du 4 avril au 23 avril

Chaque CP retrouvera les deux mêmes étudiants qu’en novembre.
Le CP est déchargé de l’intégralité de son service.
Chaque étudiant prendra en charge 9heures de cours par semaine , seul dans la classe , en responsabilité.
Pendant qu’un étudiant fera cours, le CP travaillera avec le deuxième étudiant.
Sachant que cela risque de « coincer » , le rectorat précise « qu’il n’ira pas voir ce qui se passe ». Sous- entendu, le CP peut rester dans ses classes et assister aux cours dispensés par l’étudiant. On peut aussi comprendre que chaque CP se « débrouillera » comme il pourra !

Le CP aura bien sûr à faire une évaluation , en concertation avec l’IUFM sur les stages des 2 étudiants .
Chaque étudiant fera un rapport de stage sur la partie « stage en responsabilité », indispensable pour la validation de son master.

Les IPR et le Secrétaire Général du rectorat prétendent qu’il n’y aura pas de problème et qu’ils trouveront les CP sans difficulté : ils disposent d’une liste de 1180 CP moins les 259 déjà pris pour les neo-recrutés.
Ils reconnaissent qu’il y aura problème en Histoire Geographie : 100 étudiants donc 50 CP à trouver. Sachant que c’est dans cette discipline qu’il y a eu la plus forte résistance au dispositif « tutorat des néo recrutés », ils pensent que cette fois encore il sera difficile de convaincre les collègues d’accepter les étudiants sur le dispositif M2.
Il n’y a pas de liste de CP en italien (15 étudiants) , en allemand(10 étudiants) et en SES (9 étudiants)

NB : chaque étudiant M2 aura donc 4 semaines de stage en responsabilité à ½ temps et sera rémunéré à taux plein sur 2,5 semaines.

Voilà donc le dispositif décrit pour les M2.

Pour les M1 rien d’officiel pour le moment .

D’après les échos , les étudiants seraient en observation en triplette mais chaque chose en son temps, le rectorat ne souhaite communiquer que sur une chose à la fois . Il semblerait d’ailleurs que le rectorat n’ait pas l’intention de s’occuper des M1 et laisse aux étudiants le soin de se trouver un lieu de stage . Dès que nous aurons des informations, nous vous les communiquerons

Nous ne dirons jamais assez qu’il s’agit là encore de bricolage , d’une réforme de la formation mise en place sans aucune réflexion sérieuse et dans la précipitation .

Le SNES , favorable à l’élévation du niveau de recrutement et de qualification des personnels de second degré est totalement opposé à la « mastérisation » de la formation .(formation avant le concours)
Nous demandons une remise à plat de l’ensemble de la réforme de la formation des enseignants . Comme nous l’avons de tout temps demandé, nous souhaitons que des éléments de pre-professionnalisation soient intégrés progressivement au cursus universitaire . De même nous demandons que progressivement soient intégrés à la formation professionnelle , des stages d’observation puis de pratique accompagnée. En aucun cas nous ne sommes favorables , pendant les années qui précèdent le concours à des stages en responsabilité . Enfin, rappelons une fois encore qu’il est inconcevable que les stagiaires soient placés à temps plein à l’issue du concours.

Dans la maquette du Master, il y a obligation de suivre des stages en établissements pour valider son diplôme. Le SNES académique vous rappelle que l’accueil d’un stagiaire se fait sur la base du volontariat. C’est pourquoi, aux collègues volontaires, nous conseillons :

  • de limiter les interventions des étudiants à des stages d’observation ou de pratique accompagnée
  • de refuser le principe de stages en responsabilité. D’une part, ces étudiants ne sont pas formés pour prendre en charge des classes (ils ne sont ni lauréats des concours, ni fonctionnaires stagiaires). D’autre part, ce sont ces stages en responsabilité qui permettront à l’institution à la rentrée prochaine de justifier un service à temps complet pour les néo-recrutés, et donc l’ensemble du système de "mastérisation de la formation".