16 janvier 2012

SECTIONS DEPARTEMENTALES

Pour l’Education, on ne baissera pas les bras !

Appel FSU29 - SNUipp-FSU29 - SNES-FSU29- SNEP-FSU29 – SNUEP-FSU29 - SNICS-FSU29

Manifestations contre les suppressions de postes :
- le 23 janvier pour soutenir le premier degré lors de la carte scolaire
- le 31 janvier à Paris pour soutenir le second degré et contrer le nouveau projet d’évaluation.

A moins de cent jours des présidentielles, les attaques de Sarkozy contre les salariés, la fonction publique et l’Ecole ne faiblissent pas : délai de carence inique pour les fonctionnaires, TVA sociale pour faire une fois de plus des cadeaux au patronat, et annonce de la mise en œuvre du sinistre projet UMP pour l’Ecole en cas de réélection !
Et pour tous ceux qui croiraient encore que Sarkozy projette de faire du bien à l’Ecole, la nouvelle suppression de 14 000 postes dans l’Education est là pour en rappeler les intentions : réduire le périmètre de l’Ecole, renoncer à son ambition pour tous, et mettre au pas les personnels !

Face à cette politique de casse et aux « cures d’austérité » à répétition, la FSU n’a cessé d’appeler à l’unité syndicale pour construire un mouvement social de grande ampleur. Pour le moment, hélas, les réactions syndicales sont en ordre dispersé, paralysées par l’approche de la « campagne ».

La FSU, consciente de sa place dans le champ syndical, ne renonce pas pour sa part à engager un plan d’action durant cette période.
Déjà, le 10 janvier nos camarades infirmier(e)s du SNICS-FSU se sont mobilisé(e)s à Paris pour revendiquer la justice et l’équité dans leurs statuts face aux blocages dans la revalorisation de leur métiers.
Dans le premier degré le SNUipp-FSU a décidé d’organiser « 101 grève et manifestations pour l’avenir de l’Ecole » dans le cadre de la contestation de la carte scolaire catastrophique presque partout (suppression de 54 postes dans les écoles du Finistère, plus suppression d’emplois d’assistants de langue et d’intervenants extérieurs).

Dans le Finistère, le SNUipp-FSU appelle les collègues du premier degré à se mettre massivement en grève et à manifester le 23 janvier devant l’Inspection académique, jour du Comité Technique Départemental (rassemblement à partir de 9h).
La FSU 29 appelle tous ses militants et plus largement tous les personnels qui le souhaitent, à s’associer, dans la mesure du possible, à cette journée d’action départementale.

Dans le second degré, face à l’obstination du ministre sur son projet de l’évaluation unique, et face aux lourdes menaces que le programme de Sarkozy fait peser sur les collèges et les lycées, le SNES-FSU appelle tous les collègues enseignants, CPE, CoPsy à une journée nationale de grève et de manifestation à Paris le 31 janvier.
La FSU Finistère appelle tous ses militants et plus largement tous les personnels qui le souhaitent, à s’associer à cette « montée » à Paris.

La FSU Finistère continue de porter le mandat d’une action nationale d’envergure dès que possible pour faire entendre ses revendications et son projet pour l’Ecole. Elle travaillera à construire l’Unité la plus large avec tous les acteurs de l’Ecole pour réaliser ce projet.