15 décembre 2008

SECTIONS DEPARTEMENTALES

Pour le sud Finistère : Invitation à un « réveillon » symbolique revendicatif

Lundi 15 décembre de 18h à 20 h 30

Aux lycéennes et lycéens, à leurs parents,
aux parents des collégiens de Troisième du secteur
Invitation à un « réveillon » symbolique revendicatif
au lycée Chaptal, Quimper
Lundi 15 décembre à partir de 18h
rendez-vous salle des conseils (sous le cloître)
Pour s’informer, pour débattre ensemble de la réforme du lycée
Le Ministre Darcos impose au pas de charge une réforme des lycées qu’il prétend appliquer dès
la rentrée 2009 : ce projet suscite de grandes inquiétudes chez les professeurs.
Une réforme bâclée
- En ce début du mois de décembre, les informations arrivent au compte-gouttes sur la Seconde, et
rien de sûr n’est connu sur la réforme du cycle terminal. On ne sait rien encore des horaires
arrêtés pour chaque discipline en seconde, des dédoublements prévus ou supprimés, des choix
possibles des élèves
- Les programmes pour la Seconde sont en train d’être révisés dans la précipitation à grands coups
de ciseaux par l’Inspection : les professeurs ne les connaissent pas à ce jour, ils devront les
appliquer sans formation et même sans manuel scolaire !
- Comment les élèves de Troisième seront-ils capables de faire des choix sans informations
claires ?
- Les chefs d’établissement doivent préparer une rentrée à l’aveugle
- Aucune consultation des enseignants ni des parents ! Celle des lycéens fut un fiasco !
Des enseignements en danger
Le projet ministériel propose en Seconde un tronc commun de matières aux horaires revus à la baisse et
un choix de quatre « modules d’exploration » : il met en concurrence des enseignements dont certains
risquent d’être marginalisés, par exemple les Sciences économiques et sociales et les Langues
anciennes, les enseignements artistiques, les enseignements technologiques. La voie technologique n’est
présentée qu’à travers un module de trois heures : très insuffisant pour un champ nouveau, qui permet
pourtant à de nombreux élèves de réussir.
Des choix trompeurs
Le Ministre veut réformer le lycée sur le modèle de l’université : remise en cause des séries, modules
semestriels, choix des enseignements plus ou moins à la carte. Quand on connaît les difficultés scolaires
des étudiants, on peut s’interroger ! On imagine déjà comment les mieux informés feront les bons choix
qui ouvrent les bonnes portes, pendant que les moins favorisés se perdront en chemin…
Pour une autre réforme !
Pour permettre à tous les jeunes d’accéder à des études supérieures, le lycée a grand besoin d’être
amélioré : comment repenser le temps des lycéens, comment améliorer les conditions d’étude ?
Comment mettre en cohérence les savoirs enseignés ? Comment donner à tous les éléments d’une
culture partagée tout en diversifiant les parcours ? Quels dispositifs efficaces de soutien scolaire peut-on
imaginer pour aider les élèves ? Comment permettre une orientation positive, avec droit à l’erreur et au
changement de parcours ?
Exigeons le temps de réfléchir, de débattre, de proposer
ensemble !