28 février 2004

Actualité académique

Préparation de la rentrée 2004 au lycée Chaptal à St Brieuc

Le LEGT de Chaptal, c’est 77 profs à une ou deux unités près.
En vue de préparer le CA du jeudi 5 février 2004 concernant la DGH après la Commission Permanente du 26 janvier, le S1 du SNES à Chaptal a tenu une heure d’info syndicale le mardi 3 février.

Pour cette heure d’info, il avait été distribué dans le casier de chaque collègue un tract invitant à y participer.

Y ont participé une quarantaine de collègues qui ont mandaté la liste SNES-FSU ( 7 élus au CA ) :

  1. pour voter contre la DGH à l’unanimité,
  2. appeler à un rassemblement à 18h30 devant le lycée à l’occasion des deux CA ( LP et LEGT ) du 5 février,
  3. demander l’ouverture de la MPI à 19 voix pour, 3 contre et le restant en abstention de façon à ne pas être le seul lycée briochin à ne pas l’avoir à la rentrée prochaine,
  4. et enfin demander d’être reçus en délégation au rectorat.

Qu’annonçaient les prévisions de la DOS pour la rentrée 2004 par rapport à cette année en cours ?

- suppression des moyens pour les élèves venant de BEP en classe de première. ( ce qui va à l’encontre des directives de la circulaire de rentrée pour septembre 2004 )
- regroupement des terminales Génie Mécanique option A et option B.

Quelles conséquences ?
- rendre le recrutement des premières d’adaptation plus difficile.
- le doublement des élèves de terminale GM quasiment impossible dans l’établissement l’an prochain.( Merci au passage pour le Sacré Coeur ! )
- sans parler de l’alourdissement pour l’enseignement général vu notre profil particulier d’élèves, la difficulté de mettre en place des enseignements en parallèle dans les disciplines technologiques entre MA et MB.

Que nous annonçait EN PLUS notre proviseur comme venant du rectorat ?
- le regroupement de l’allemand LV1 avec l’allemand LV2, et par conséquent le regroupement de l’anglais LV2 avec l’anglais LV1.
Or, ceci n’apparaissait pas dans les documents officiels BAPE du 12/12/03, pas plus qu’ils n’apparaissent encore aujourd’hui officiellement (cf fichier BAPE joint ).

BAPE St Brieuc

Conséquences directes : suppression d’un ETP en anglais, et plus que 8h en allemand pour un poste soi-disant maintenu, ce que nous avons bien évidemment contesté.

Nous avons donc organisé un rassemblement devant le lycée à 18h30 entre les deux CA du LP et du LEGT, appelé la presse à y venir ( cf fichier Articles joint )

O et Telegramme

et profité pour distribuer le projet de motion pour notre CA et un tract réalisé par un collègue de LV ( cf fichiers Motion et Tract joints )

Motion CA
Tract LV

.

Pendant le CA, notre motion a recueilli 16 voix pour, et 4 voix contre venant de l’administration ; quant à notre demande d’obtenir la MPI, elle a été refusée par l’administration, qui la juge trop hasardeuse à moyens constants.

Dans la foulée, il y a eu 15 voix contre la DGH , 2 abstentions et 4 pour ( décompte légèrement approximatif ). Bref, la DGH a été condamnée et rejetée, d’autant plus qu’elle est susceptible de conduire jusqu’à 8 postes supprimés à savoir :
- en philo, car il reste 6h à donner.
- en anglais : moins 1 poste ( déjà évoqué ).
- en allemand, car il reste 10 h à donner ( déjà évoqué ).
- en maths : le BMP disparaît, mais il faudra recevoir 9h
- en physique-chimie, car il reste 9 h à donner.
- en GMC : moins 1 poste ( conséquence du regroupement entre Term MA et Term MB ).
- en GMM, car il reste 9h à donner en mécanique auto, peut-être sur le LP.
- en GELN, car il reste 9 h à donner. ( conséquence du faible recrutement en 1re année BTS ELN cette année ).

La demande d’être reçus en délégation au Rectorat a été faite le 6 février, et envoyée le 9 février.

Au Conseil syndical extraordinaire du SNES de jeudi 26-02-04 Nous apprenons , par les documents officiels distribués et projetés en ce qui concerne les Langues Vivantes, que l’allemand n’apparaît toujours pas dans les réductions de moyens pour notre lycée

Nous déduisons donc que notre Proviseur s’était jouée de nous pour tenter de faire passer sa DGH, mais qu’il n’était nullement question de supprimer en soi l’allemand LV1 chez nous. Autant dire que dans ces conditions, une petite explication s’imposait entre notre administration et des représentants de notre liste.

Nous sommes donc allés la trouver dès le vendredi matin, lui exposant nos griefs, et elle a derechef appelé le Rectorat où elle a eu en ligne successivement Mme Le Corvec et Mme Garçon. Celles-ci ont clairement confirmé, certes en jouant sur les mots, les deux regroupements imposés en allemand et en anglais. Dans ces conditions, j’espère que nous sommes l’exception qui confirme la règle, sinon le tableau qui n’est déjà guère réjouissant en LV, s’assombrirait d’autant plus pour l’académie !

Nous en avons profité pour demander quand le rectorat comptait nous recevoir ; bien qu’ayant reçu notre courrier, Mme Garçon ne pouvait toujours pas proposer de dates, soi disant parce qu’elle n’avait pas encore contacté la DAET pour trouver un IPR pour participer à l’audience.

Enfin, quand je constate que la délégation SNES du lycée Rabelais, accompagnée par Patricia Laborie, mercredi dernier, et qui devait être reçue par M.Pouliquen, a finalement été reçue par Mme Garçon, faut-il en conclure que nous ne faisons déjà plus partie du paysage briochin.

Nos Portes Ouvertes ayant lieu les 19 et 20 mars, il est urgent de retrouver l’espoir de récupérer, ne serait-ce que partiellement, quelques moyens d’enseignement qui nous permettraient de ne pas avoir une offre minimaliste à la rentrée prochaine.
Sinon, l’hémorragie que l’on connaît en secondes depuis 2 ans va se poursuivre, avec 6 ou 7 allemands LV1 en moins. On basculerait alors sur une structure à 2 divisions en seconde, ce qui condamnerait l’établissement au profit de notre voisin et concurrent du privé, au nom de l’offre de formation complémentaire dans un même bassin.

Quelle stratégie adopter maintnant ? Le maintien de l’allemand LV1 sauverait 2 postes ; l’ouverture d’une MPI permettrait de ne pas être catalogué comme le lycée ne l’offrant pas.Enfin, vu la circulaire de rentrée, obtiendra-ton des moyens la première d’adaptation ?

pour le S1 du lycée Chaptal,
Dominique Prigent.