28 octobre 2010

Stagiaires et tuteurs

Rassemblement de soutien aux stagiaires le 2 novembre

Le 21 octobre, plus d’une centaine de stagiaires et d’étudiants de Master se sont rassemblés au rectorat à l’appel du Collectif des Enseignants Stagiaires de Bretagne. Le Recteur, qui a finalement accepté de recevoir une petite délégation de stagiaires et d’étudiants, maintient le passage à temps plein pour les stagiaires à compter du 3 novembre. A la fois les moyens lui manquent mais surtout le ministère ne donne aucun signal pour alléger les services de nos jeunes collègues. Il est de la responsabilité de chacun, stagiaires et titulaires, de se mobiliser pour faire entendre au plus haut niveau que la formation des enseignants et CPE stagiaires demande du temps. Les 8 semaines à mi-temps ne sont pas suffisantes : il faut obtenir le temps partiel pour toute l’année.

Le Collectif, avec le soutien de la FSU, a donc décidé une nouvelle journée de mobilisation, à la veille de la reprise, le mardi 2 novembre, à 11 heures au rectorat.

Partout, les actions se multiplient pour dénoncer le sort réservé aux stagiaires et exiger un temps partiel sur l’année, avec une formation en alternance dans les IUFM. A l’occasion de la journée d’expression des stagiaires organisée par le SNES le mercredi 20/10, plusieurs articles ont été publiés dans la presse nationale et régionale (revue de presse, site du SNES national). D’autres collectifs d’enseignants stagiaires se sont également constitués dans les académies et la création d’un CNECS (Collectif National des Enseignants et CPE Stagiaires) s’élabore actuellement en collaboration avec les Académies de Dijon, Créteil et Grenoble. L’ambition est évidemment d’étendre le réseau des enseignants stagiaires pour peser auprès du ministère.

Nous sommes tous concernés : si rien ne bouge d’ici à la rentrée de Toussaint, nos jeunes collègues devront suivre sur leur temps libre, un jeudi sur deux, des formations à l’IUFM et assurer leur temps plein. Avec la période des bulletins, des conseils de classe, des réunions parents/profs,... cette perspective est insupportable et pourrait s’avérer insurmontable pour nombre d’entre eux !

C’est pourquoi ce nouveau RDV au rectorat le mardi 2 novembre, doit se faire avec le soutien massif des collègues titulaires. L’attente de soutien est forte de la part des stagiaires !