12 novembre 2018

Actualité académique

12 novembre en Bretagne : les manifs, revue et communiqué de presse

12 novembre en Bretagne : les manifs, revue et communiqué de (...)

Communiqué de Presse

Dans l’académie de Rennes le lundi 12 novembre, près d’un enseignant sur deux a choisi de se mettre en grève et perdre une journée complète de salaire. Après les attaques innombrables du gouvernement depuis 18 mois contre les fonctionnaires et le service public d’éducation, l’ensemble des personnels de l’Éducation nationale a fait le choix d’une riposte massive et visible avec des rassemblements qui ont réuni jusque 1 500 personnes dans les rues de Rennes, 500 à Lorient, St Brieuc et Quimper.

Le Ministre et le gouvernement doivent entendre que les suppressions d’emplois à la rentrée 2019 - au moins 150 emplois pour l’académie de Rennes dans les collèges et lycées publics - vont dégrader les conditions d’étude des élèves, de surcroit avec des réformes très contestées prévues à la rentrée en Lycée professionnel et Lycée général et technologique. Les effectifs par classe ne pourront pas trouver la respiration nécessaire à la réussite de tous les jeunes, notamment dans les écoles et en collège où les effectifs à 30 élèves par classe se généralisent.

La communication des taux de grévistes par le ministère reste fantaisiste, partisane et ne donne en aucun cas les preuves de transparence dans le recensement des personnels en grève. Au rectorat de Rennes par exemple, aucun chiffre n’a été produit avant 17h, l’application interne étant « en panne ». Les remontées des écoles, collèges et lycées montrent sur plusieurs secteurs de l’académie des mobilisations inégalées depuis des années avec des écoles fermées (P. Langevin Rennes par exemple) et des collèges (Val d’Anast, Janzé, Liffré, Auray, Lanester, Lannion..) et des lycées (Bruz, Cesson, Combourg, St Brieuc, Fougères...) massivement en grève .

La FSU et ses syndicats (SNUIPP, SNES, SNEP, SNUEP) se félicitent d’une telle mobilisation et encouragent les collègues à se tenir prêts pour amplifier les actions. En tout premier lieu, les élections professionnelles du 29 novembre au 6 décembre doivent être un temps d’expression des personnels que la FSU appelle à investir : leur voix compte dans la société et doit être entendue du Ministre.

DépartementsLes manifestations
Côtes d’Armor Saint-Brieuc plus de 400 manifestants
Article du Télégramme
Article Ouest-France
Finistère Brest,400 manifestants
Quimper 300 manifestants
Morlaix 200 manifestants
article ouest-France
Ille-et-Vilaine 1 200 manifestants à Rennes
Article France 3
Article Ouest-France
Article et vidéo du Télégramme


Morbihan 700 manifestants à Lorient
Lorient


article Le Télégramme


Vannes : 400 manifestants.


Article ouest-france
Article du Télégramme

Tract du SNES Bretagne


Appel de la FSU Bretagne
Appel du SNES national
Tract Lycée
Tract collège
Tract FSU