7 décembre 2003

SECTIONS DEPARTEMENTALES

Collège Beg er Vil de Quiberon : boycott du grand débat

Mesdames, Messieurs,

Nous sommes convoqués pour débattre de l’avenir de l’école. De cette apparente consultation naîtra la nouvelle loi d’orientation, texte clé s’il en est.

Mais les différentes interventions de MM L.Ferry et X.Darcos démontrent que ce n’est qu’un dialogue de façade. La loi est prête, avec un objectif principal : réduire les coûts de l’Education Nationale de la manière suivante (1) :

- en donnant une autonomie aux établissements qui réduira de 10 à 15% les budgets
- en augmentant les effectifs de classe .
- en instituant la bivalence des enseignants ( deux matières par professeur )
- en annualisant le temps de travail
- en modifiant les statuts des enseignants
- en supprimant des options à faibles effectifs.
- ….

La dernière loi d’orientation de 89 mettait l’enfant au centre du système éducatif . Celle ci y mettra l’ARGENT !

Les enseignants du collège Beg-Er Vil sont demandeurs d’un vrai débat sur l’école entre les différents partenaires éducatifs mais pas dans ces conditions. Lancer un grand débat pour y piocher les arguments qui conviendront aux ministres pour la mise en œuvre de leur réforme (1) c’est piper les dés et nous ne pouvons y apporter notre caution.

Les enseignants sont prêt à donner de leur temps pour l’amélioration de l’école mais refusent de le perdre dans un simulacre de débat. Par conséquent, nous invitons les parents d’élèves à venir discuter des problèmes éducatifs le mardi 16 décembre de 18 à 20 H afin d’améliorer la qualité de l’enseignement à Quiberon.

Les enseignants du collège Beg-Er Vil