SOMMAIRE

1. Edito
2. Carte scolaire 2004
3. Carte scolaire 2004
Contractuels - vacataires
4. Carte scolaire 2004
Congrès FSU 29
5. Carte scolaire 2004
Mouvement Inter
6. Agir

Après la précarité du personnel, voici venir la précarité des établissements :

Lettre ouverte à Monsieur L’Inspecteur d’académie du Finistère ( 15 décembre 2003)

Monsieur,
La F.S.U. prend acte de votre refus de recevoir une délégation des élus du personnels concernant la carte scolaire 2004 2005. Notre demande nous semblait raisonnablement motivée.
En effet, les rumeurs les plus folles circulent actuellement dans notre département. On vous prêterait l’intention de vouloir supprimer à terme des petits collèges ruraux dont la liste varie, se modifie, s’amplifie, se réduit au gré des jours.
On parlerait de Camaret, de Commana, de Plougasnou, de Plonéour Ménez, Spézet et de quelques autres dans la région brestoise, ce qui porterait à une dizaine le nombre de sites menacés.
On peut s’étonner de votre refus de nous recevoir avant les vacances. Mais il est vrai que si ces bruits devenaient réalité, nous comprenons votre gêne. Rappelez vous, l’an dernier, vous présentiez à tout vent la mise en réseau du collège de l’Aulne regroupant trois sites dont celui de Spezet comme un modèle à suivre et aujourd’hui il serait à rayer de la carte, doucement certes, mais inéluctablement.
Hier le Conseil général investissait des sommes importantes pour mettre aux normes et rénover un collège brestois, et vous sembleriez prêt aujourd’hui à envisager sa mort programmée ! Quelle gabegie pour le contribuable !
Est-ce cela la décentralisation ?
Votre volonté de mettre à l’écart les personnels et les usagers de l’école publique ne peut que nous inquiéter.
Sachez que notre département est de façon atavique attachée à la défense du service public d’éducation. Si vos annonces devenaient réalité, le service public n’assurerait plus sa mission sur des pans entiers du territoire. Nous savons très bien que le démantèlement du service public commence par l’école continue par la poste s’accentue par les services de santé, et que l’addition de ces disparitions contribuerait à accentuer la désertification, le vieillissement de la population.
Notre attachement à un maillage éducatif dense est lié à notre histoire.
Nous avons conquis notre droit à l’éducation que l’on nous refusait.
Le temps des bécassines est dépassé.
Aussi ne joue-t-on pas à coups de rumeurs sur un sujet aussi brûlant.
Evidemment on peut entendre votre argutie à propos de la baisse démographique : à vous croire vous et vos prédécesseurs, il naît plus de personnes âgées que de jeunes ici dans notre département !
D’autant que nous semble-t-il jeudi 18 après une session ouverte du Conseil Général dont un des points à l’ordre du jour est celui des rumeurs concernant la carte scolaire, une réunion de travail ultra secrète en catimini entre Monsieur le Président du Conseil Général, Monsieur le Recteur d’Académie, et vous-même tiendrait à Quimper pour décider d’un nouveau Yalta scolaire du département.
Nous sommes un peu lassés de savoir que notre système scolaire obtient les meilleurs résultats et qu’à ce titre il faut le ponctionner. N’est-il pas question d’une disparition d’une cinquantaine de postes dans le département alors que les collèges ne perdent pas trop d’élèves !
A moins que vous voilà dans l’obligation de donner un tour de vis significatif.
Cela appartient à vos fonctions, assumez-les. Annoncez-le.
Nous aviserons.
Pour la F.S.U : D. RAVASIO Secrétaire départemental
Pour le SNES : Stéphanie Thiberville Secrétaire Départementale
Adjoints JF AUREGAN, Pascal COICNEC.