La restriction des moyens dans l’éducation nationale entraîne une dégradation de l’enseignement proposé à tous les élèves :

· Des suppressions de postes et, dans le même temps, une augmentation spectaculaire des heures supplémentaires (9130 emplois supprimés en 2008, dont 3500 postes transformés en heures supplémentaires…)
C’est déjà inacceptable mais ce sont 20 000 suppressions de postes chaque année qui sont programmées pour l’éducation nationale jusqu’à la fin du quinquennat !!!

· augmentation importantes des effectifs dans les classes (28/29 élèves dès la rentrée … en l’absence de seuil, il n’y a pus de limites…)

· mise à mal des systèmes d’aide aux élèves (les heures imparties ne rentrent plus dans le temps de service des enseignants mais ne peut se faire que dans le cadre d’heures supplémentaires).

· De nombreux compléments de service (enseignants sur plusieurs établissements) ce qui engendre des difficultés de coordination.

Dans un tel contexte d’effectifs encore plus chargés, l’absence de remédiation à l’échec scolaire ne peut conduire à un climat de travail favorable et s’avère discriminatoire à l’égard des élèves les plus en difficulté.

Etant donné la gravité de la situation, parents et enseignants, mobilisons nous afin de manifester notre profond désaccord à l’égard de ces attaques sans précédent.
Peut-on faire des économies sur tout ?
Peut-on faire l’économie d’une Ecole publique au service de Tous ?