Les sections académiques des syndicats : SNES, SNUEP, SNEP (FSU), Sgen-CFDT, FO, SUD Education, SNETAA EIL, SDEN CGT, SE UNSA se sont réunies le mercredi 14 novembre 2007, concernant la question des titulaires sur zone de remplacement.

Elles ont fait le constat unanime de la dégradation considérable de la situation des TZR dans l’académie : affectation parfois très éloignée, non respect de la discipline de recrutement, pressions multiples pour accepter des remplacements sans tenir compte des statuts, « activités pédagogiques » de toute nature imposés aux collègues et une indemnité de remplacement diminuée de 40 à 50%, voire supprimée !

Les organisations syndicales dénoncent cette situation, et la considèrent insupportable d’autant que des centaines de contractuels sont aujourd’hui au chômage.

En conséquence, l’intersyndicale académique interpelle le recteur et lui demande d’ouvrir d’urgence des négociations sur :
- Respect des statuts, qualifications et disciplines
- Non à l’imposition de n’importe quelle « activité pédagogique » sous prétexte d’occuper les TZR.
- Pas de sortie de zone sauf accord explicite des collègues et retour aux 16 zones.
- Retour au paiement de l’ISSR sur la base des modalités antérieures et rétablissement des bonifications pour les mutations.
- Réemploi de tous les précaires.

L’intersyndicale demande une audience d’urgence au recteur.

L’intersyndicale appelle les collègues disponibles à se déplacer le jour de cette audience pour soutenir la délégation

L’intersyndicale envisage un rassemblement académique dans les prochaines semaines si les discussions avec le rectorat n’aboutissent pas.

Enfin l’intersyndicale a décidé d’éditer un texte rappelant tous les droits des TZR et s’engage à soutenir sur ces bases tous les collègues.