Bilan de rentrée dans les collèges du 56

à partir des documents prévisionnels et du conseil syndical de rentrée ( pas de CTP de rentrée)

Effectifs : L’IA prévoyait une baisse de 40 élèves, la suppression de 4 divisions et un E/D qui montait à 24,9 et un H/E qui régressait à 1,18 en février 2006. Il y avait un retrait de 11 ETP. Il proposait par la suite la suppression de 29 postes ( la différence entre 11 et 29 étant compensée par des moyens provisoires).
Au 3 juillet il proposait des modifications de structure ( 12 ouvertures de classes dont 11 de 6e et 7 fermetures de classe dont 6 de 6e) qui traduisaient déjà une montée des effectifs dans les collèges surtout au niveau des 6es .

Le 1er septembre au conseil syndical il y avait 10 collèges représentés sur 42 dont 7 qui donnaient des chiffres précis : 55 élèves de plus que les prévisions et 25,7 de moyenne par classe au lieu de 25,2.
Bilan provisoire : ça remonte dans les collèges surtout au niveau 6e et sans doute plus vite que ce que l’IA avait prévu ( ?) . Les suppressions de postes entraînent donc des dégradations au niveau des effectifs par classe.

PPRE : Fin juin l’IA s’est contenté de redistribuer la ½ heure retirée aux classes de 5e et de 4e pour chaque établissement en nous présentant un document avec les HSA et les HSE correspondantes. Il n’a pas tenu compte des projets d’établissement, par contre il ( son successeur car il s’en va) demandera aux établissements de justifier l’utilisation des heures attribuées à cet effet. Nous ne sommes pas en mesure actuellement de dire comment ça se passe aux niveaux des établissements ( dans le service, en HSA ou en HSE, par des profs. ou d’autres personnels ... ? cela semble variable et les collègues ont du mal à s’y retrouver) .

D.P. 3e : L’ IA avait prévue une généralisation à l’ensemble des établissements sur la base d’une dotation de 2 heures par collège soit 84h ( 2 et pas 3 car il ne prévoyait que 2 heures prof. car disait-il les élèves auront d’autres activités que devant un prof.). Les heures devaient être attribuées sur projet. L’année dernière 12 collèges avaient ouvert l’option avec 2 classes dans 2 collèges. Pas d’information pour cette année. Pas de DP 6 heures chez nous.

Vie scolaire : Au 3 juillet il y avait moins 7,5 ETP de surveillance dans les collèges auxquels il faudrait ajouter 3,5 ETP prélevés dans la dotation de surveillance pour créer des assistants pédagogiques. Compte tenu de la stabilité ou de l’augmentation des effectifs à cette rentrée il y a donc moins de personnels pour encadrer les élèves.

Réformes de la loi Fillon- De Robien : Sur les 10 collèges présents au conseil syndical seulement 2 d’entre eux ont mis en route le conseil pédagogique et la note de vie scolaire ( mise en place non précisée). Pour les autres ces réformes ont été évoquées comme étant des chantiers à aborder dans l’année ou complètement ignorées par le chef d’établissement. Est-ce une frilosité des chefs d’établissement, un refus d’affrontement et une stratégie de contournement pour mettre en place progressivement ces mesures ? L’avenir le dira.
Concernant les remplacements les établissements semblent repartir sur ce qui se faisait l’année dernière : essentiellement sur la base du volontariat ...avec peu de volontaires pour faire des heures en plus.
Groupes de compétence en langues devaient être mis en place dans un collège ( Rohan).

Rentrée dans les lycées du morbihan :

Des effectifs lourds en seconde en particulier des baisses extraordinaires de taux de doublement, baisse d’effectif significative dans le BAPE Lorient contrairement au secteur vannetais.

- DUPUY DE LOME (Lorient) perd 3 secondes
- COLBERT(Lorient) perd une seconde
- VICTOR-HUGO (Hennebont) perd une seconde

La baisse démographique explique certainement cette baisse d’effectif en seconde constatée aussi dans certains établissements privés (ex : Lycée Saint -Louis de Lorient perdant une seconde) Les classes sont cependant surchargées, on optimise les structures au maximum.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes ainsi au lycée Dupuy de Lôme de Lorient 485 élèves pour 14 secondes soit en moyenne 34,6 par classe.

Des heures de DGH sont rendues dans certains établissement alors que les horaires élèves ne sont pas respectés conformément au programme.

Des problèmes d’accueil des doublants de Terminale ES sur le BAPE de Lorient en raison de structures d’établissements figées n’étaient pas résolus à la rentrée.

Le taux de doublement est divisé par 2 par rapport à l’année précédente en particulier au lycée Lesage de Vannes, au lycée Dupuy De Lôme. Celui-ci est passé environ de 20% à 10% dans ces 2 établissements, les plus importants en terme d’effectif.

Conclusion pour les lycées dans le 56 :

- OPTIMISATION des flux d’élèves.
- OPTIMISATION des effectifs par classe.
- OPTIMISATION des structures..