Les collèges privés de Saint Malo ne connaissent pas la crise. Malgré une tendance à la baisse des effectifs dans les collèges malouins, les collèges privés accueillent en cette rentrée presque autant d’élève que les collèges publics. Une tendance qui se confirme également dans les lycées malouins.
On peut s’inquiéter de cette attractivité de l’enseignement privé et de la défiance à l’égard de l’enseignement public d’autant plus que le conseil départemental semble prendre acte de cette évolution. Le collège Choisy a été retenu comme collège numérique à la place du collège Surcouf qui a fermé ces portes cette année.

On peut également imaginer qu’avec la fermeture du collège Surcouf et l’accueil des élèves de Surcouf dans les trois établissements publics restants, les parents choisissent d’inscrire leurs enfants dans le privé par crainte des classes surchargées, un encadrement de moins bonne qualité…

Il est impératif de donner les moyens aux établissements publics de fonctionner dans de bonnes conditions. Le Conseil départemental a pris des engagements dans ce sens mais il faudra être vigilant sur la pérennité des moyens alloués.

Aussi le comité de défense du collège Surcouf se mue en comité de défense du service public d’éducation et de suivi du devenir des élèves de Surcouf.