4 février 2007

Actualité académique

28 septembre, 18 décembre, 20janvier….8 février…..

Jeudi 8 février, le Recteur et le Ministre De Robien seront très attentifs au pourcentage de grévistes dans l’Education et notamment dans le 2nd degré.

Le 8 février, à l’appel de toutes les organisations syndicales de la Fonction Publique, des fédérations de l’Education Nationale, de l’intersyndicale du second degré, les fonctionnaires sont appelés à se mettre en grève pour revendiquer une autre politique de l’emploi, une autre politique salariale, en un mot d’autres choix budgétaires.

Ce sont ces mêmes choix budgétaires qui année après année dégradent la situation dans les établissements du 2nd degré.

Les DGH sont maintenant connues et les CA des lycées vont se réunir avant le 10 février. Dans les collèges, même si les CA ne se sont pas encore réunis, les collègues savent que la situation est très inquiétante.

Des actions locales se multiplient, il faut les faire connaître et les étendre.

La section académique et les sections départementales appellent les collègues :

- à faire remonter aux S2 pour les collèges, au S3 pour les lycées, l’état de la situation pour la rentrée 2007 et les actions engagées. Ces éléments seront mis sur le site académique dans la rubrique « échos des établissements »

- à rencontrer les parents et les élèves avant le Conseil d’Administration afin de faire le point sur les suppressions de moyens, les conséquences sur l’organisation des enseignements…pour les convaincre de refuser la DGH

- à voter contre la DGH. Ce vote est important lorsque, ensuite, on étudie en Comité Technique Paritaire la situation des établissements : le rectorat et les IA tirent prétexte du vote positif du CA pour éviter de revoir les situations des établissements. Attention : refuser de voter c’est risquer de favoriser l’approbation de la répartition de la DGH !

- à se réunir pour décider d’actions locales (actions médiatiques, conférence de presse, lettre aux parents et aux élus, refus des tâches non statutaires comme le bac blanc, le brevet blanc, réunions diverses convoquées par l’administration…)

Le SNES académique et les sections départementales proposent de fédérer toutes ces initiatives en appelant à des rassemblements et délégations au Rectorat et dans les IA au moment des Comités Techniques Paritaires Académique et Départementaux, chargés d’étudier les suppressions de postes.

Le 8 février, il faut être nombreux en grève, nombreux dans les manifestations départementales, avec pancartes, banderoles… pour qu’apparaissent aux yeux de tous la situation dégradée de l’Ecole et de ses personnels. N’oublions pas : De Robien n’a toujours pas signé le décret modifiant nos obligations de service !

Pour le SNES,

Le secrétariat académique

Les secrétaires départementaux