11 octobre 2003

Actualité académique

Lettre pétition projet de circulaire mouvement 2004

à signer et à retourner à Monsieur le directeur des personnels enseignants Ministère de l’éducation nationale - DPE 34 rue de Chateaudun 75009 paris

et un double au Snes SECTEUR EMPLOI 1, rue de Courty 75341 PARIS CEDEX O7

Le projet de circulaire pour le mouvement 2004 est en cours de discussion. A l’heure actuelle, il marque de graves reculs par rapports aux années précédentes. C’est maintenant ou jamais que l’on peut tenter de faire reculer le ministère, après la parution de cette circulaire courant novembre, il sera trop tard. Le SNES, pour appuyer ses revendications en matière de mouvement, lance une pétition nationale :

- Contre les inégalités de traitement des collègues candidats à mutation, puisque le projet de circulaire laissera au recteur le soin de définir certaines règles qui étaient définies auparavant nationalement, en particulier en matière de barème, de réaffectation par mesure de carte scolaire ou d’affectation des TZR

- Contre le démantelement du corps de remplaçants (TZR)(il paraît que le remplacement n’est pas une tâche de titulaire... mais de précaire, ce qui laisse supposer la considération que porte notre ministère à la fois aux TZR et aux non titulaires ainsi qu’à la fonction de remplaçant). Laisser disparaître les TZR, c’est laisser aux chefs d’établissement le soin de faire assurer le remplacement par recrutement local ou par les collègues mêmes de l’établissement.

- Contre la disparition de la bonification de 20 points/an pour les TZR.

- Contre la disparition d’un cadrage national pour les affectations en moyens provisoires (3e mouvement de l’été)

- Contre la mise à mal des mutations simultanées : les conjoints séparés n’auraient plus droit aux bonifications familliales.

- Contre le fait que les stagiaires ne puissent plus bénéficier du rapprochement de conjoint sur toutes les académies.

- Contre la disparition du dispositif des « + de 175 points » qui permettait d’atténuer quelques peu les effets néfastes de la mutation à l’aveugle.

- Pour le retrait de ce projet de circulaire

Si cette circulaire est maintenue en l’état, c’est la diversité des situations personnelles qui sera encore moins prise en compte, c’est le droit à la mobilité de tous qui est remis en cause, c’est encore plus d’inégalités entre académies.

Signez et faites signer la lettre pétition (fichier joint) et renvoyez la à :

Monsieur le directeur des personnels enseignants Ministère de l’éducation nationale - DPE 34 rue de Chateaudun 75009 paris

et un double au Snes SECTEUR EMPLOI 1, rue de Courty 75341 PARIS CEDEX O7

lettre pétition mouvement 2004

Egalement ne perdons jamais une occasion pour réclamer un retour à un mouvement national