29 mars 2004

Actualité académique

Non, M. le Recteur, la partie n’est pas gagnée !

Vous avez sans doute reçu la lettre adressée à tous les TZR, annonçant qu’ils devraient se prêter au jeu de massacre organisé par le rectorat pour satisfaire les injonctions du ministère (agrandissement des zones de remplacements, suppression de poste pour tous dans le cadre d’une mesure de carte scolaire...).

Devant les protestations des collègues mercredi dernier (24/03), cette lettre a été qualifiée de simple « projet » par le secrétaire général du rectorat et par le chef de la DPE (depuis quand s’amuse t-on à créer un vent de panique chez les collègues en leur adressant ce qui ne sont que de vagues « projets » ?) Derrière cette apparente plaisanterie de très mauvais goût, se cache en réalité une véritable sommation : celle de se soumettre à la volonté de l’administration, au mépris des réactions très vives des collègues, et tout aussi scandaleux, au mépris de la représentation des personnels, qui n’a de cesse de dénoncer et de combattre ces projets depuis plusieurs mois maintenant !

Nous refusons que des décisions qui conduiront inéluctablement à la dégradation de notre avenir professionnel et personnel soient prises dans l’urgence, sans concertation et dans le mépris de l’expression des collègues concernés.

Après la mobilisation du mercredi 24, les collègues TZR sont, en effet, particulièrement en colère et entendent bien poursuivre l’action. Il faut désormais jeter toutes nos forces dans la bataille pour faire échec à la stratégie du rectorat.. Seule une mobilisation massive et surtout déterminée nous permettra d’obtenir le retrait des mesures envisagées avant qu’il ne soit trop tard, c’est-à-dire avant les vacances de printemps et le début des mutations.

C’est maintenant ou jamais, chacun de nous doit réagir et s’engager dans l’action : Tous au rectorat mercredi 31 mars à 15h. !

-Rapportons ce texte inexact (ISSR) et incendiaire à son expéditeur !
- Non à la dégradation de notre mission de remplaçant !
- Halte à la casse du service public d’éducation !

Faites circuler cette information, mobilisez autour de vous !

N’hésitez pas à venir avec vos enfants (pensez à leurs vélos, tricycles, trottinettes, la cour du rectorat est assez grande !).
Montrons au recteur, qui ne voit en nous qu’une ligne budgétaire, que derrière le sigle de TZR se trouvent des individus et des familles, rien de plus que des personnes humaines en somme !