20 décembre 2013

Actualité académique

Rassemblements du 18 décembre : le Recteur s’obstine !

Le Recteur et les DASEN des côtes d’Armor, du Finistère et du Morbihan ont donc reçu mercredi 18 décembre des délégations de collègues de langues vivantes de toute l’académie qui leur ont fait part, d’une même voix, de leurs analyses et de leurs inquiétudes quant au projet de réforme des langues vivantes en collège.

Alors que dans les départements, les DASEN ont indiqué que ce projet était encore en phase d’élaboration et que la rentrée se préparait sur la base de l’existant, le Recteur s’est montré beaucoup plus ferme. Après avoir écouté les interventions des collègues qui ont tenté de mettre en lumière les dégâts que pourraient à terme causer son projet, il s’est employé à dérouler son argumentaire :

- plus d’équité puisque tous les élèves bénéficieront de 2 langues dès la 5e.

- la perte d’une heure en 6e n’est pas un problème puisque les élèves sortent presque tous de CM2 avec le niveau A1.

- les 2 heures hebdomadaires en 4e et 3e sont suffisantes puisqu’il existe une ressource d’enseignants habilités en langues vivantes qui pourraient enseigner une partie leur discipline en partie en langue étrangère ! Il s’agit de « banaliser » l’enseignement des LV... sans les professeurs de langues donc.

- une politique de l’enseignement des langues vivantes relevant en définitive de chaque établissement qui la mettrait en œuvre au gré des ressources disponibles.

Et on nous parle d’équité ? Pour le SNES, ce projet n’a pas de sens et il tient plus du bricolage que d’une réflexion aboutie sur ce que doit être une politique des langues vivantes dans notre académie. Les réponses apportées aux critiques très pragmatiques des collègues sont irréalistes. Quant aux menaces qu’il fait peser sur l’allemand, le latin et les langues régionales mais aussi sur les postes et la charge de travail des collègues, elles passent peu ou prou par pertes et profits.

Le Recteur devra pourtant nous entendre et mesurer la responsabilité qu’il s’apprête à prendre.

Nous attendons donc le groupe de travail prévu le 8 janvier 2014 et nous préparons à appeler de nouveau à la mobilisation si ce projet devait être maintenu.

Nous vous souhaitons malgré tout de bonnes vacances et de bonnes fêtes de fin d’année.

Pour le secrétariat académique du SNES-FSU,

Gwénaël Le Paih, secrétaire général
Vincent Plé, secrétaire académique responsable LV