10 mai 2020

Sections départementales

AESH : des personnels particulièrement exposés


A l’heure où le protocole sanitaire et pédagogique prend forme dans les établissements, nous souhaitons attirer l’attention de tous les collègues sur la situation particulière des AESH.
Beaucoup d’entre eux se sont sentis bien isolés pendant le confinement, n’ayant qu’un lien très distendu avec l’établissement dans lequel ils exercent.
« Les AESH seront mobilisés dans le cadre de la semaine de prérentrée pour une reprise d’activité identique à celle des enseignants. » a annoncé le recteur aux chefs d’établissements.
Mais de nombreuses questions se posent alors.
Le protocole sanitaire national impose une distanciation physique. Or la nature de la mission d’un AESH, accompagnant d’élève en situation de handicap, leur impose une proximité avec l’élève, que ce soit dans le cadre d’un accompagnement individuel, mutualisé ou collectif.
Le travail de reformulation, de lecture de consignes ou de textes, la prise de notes dictée par l’élève, l’aide à l’utilisation de matériel de géométrie sont autant de tâches qui ne peuvent se faire à distance de l’élève.
Alors y renoncer ou poser de manière urgente la question de la protection de ces personnels et de ces élèves ? Les masques réutilisables en tissu peuvent-ils être suffisamment sécurisants ? Il nous est permis d’en douter.
Le rôle de certains AESH demande une proximité encore bien plus grande selon le type de handicap de l’élève avec parfois des gestes techniques sur la personne.
Les AESH sont des professionnels de l’accompagnement. Leurs missions sont plurielles et mobilisent des compétences extrêmement variées. L’aide qu’ils apportent s’inscrit dans les mesures de compensation auxquelles ont droit les élèves en situation de handicap (loi de 2005).
Leur mission est à penser en lien avec la situation particulière actuelle de pandémie. Les services du rectorat doivent apporter des réponses.

Face aux incertitudes sur les conditions d’accueil, certains parents risquent de renoncer à la scolarisation de leur enfant en situation de handicap et faire le choix de l’école à la maison. Cette exclusion de fait de ces élèves doit nous interpeller !

Restons également vigilants sur les tâches ’hors missions’ qui pourraient être demandées aux AESH lorsque les élèves qu’ils accompagnent sont absents.

Le SNES Bretagne a préparé une publication spéciale à destination des AED et AESH : elle permet d’avoir des informations sur les droits individuels de ces personnels. Suivre ce lien : https://fr.calameo.com/read/0040273819439af6a9cd7
Le SNES-FSU est à vos côtés pour vous accompagner lors de cette reprise. Pensez à nous alerter au sujet des situations particulières que vous rencontrez localement en nous écrivant à snes35@rennes.snes.edu ou en nous appelant au 07.69.17.02.14 .