RDV du 1er mai ,en Bretagne

- GUINGAMP : 10h30, Echiquier, Place du Champo au Roy
- LANNION : 11h , place du Centre
- SAINT-BRIEUC : 10h30, Place de la Préfecture
- PAIMPOL : 11h, Centre Dunant

- BREST : 10H30, place de la Liberté
- QUIMPER:10h30, place St Mathieu
- QIMPERLE : 10h30, Coat Kaer
- TREFFIAGAT : 10h, Mairie

- RENNES : 10h30 place de la gare
- FOUGERES — Place Aristide BRIAND à 11 heures
- REDON — Sous préfecture à 10 h 30
- ST MALO - Ancienne gare à 10 h 30

- HENNEBONT Place de la mairie à 10 h 30
- PONTIVY Sous-préfecture à 10 h 30
- PLOËRMEL Maison des syndicats à 10 h 30

DECLARATION DES ORGANISATIONS SYNDICALES CFDT, CGT, CFTC, FSU d’Ille et Vilaine 1 mai 2007

Des licenciements massifs sont constatés en Ille et Vilaine. Il en est ainsi, par exemple, avec la suppression de postes sur les 2 sites d’ALCATEL-LUCENT à Rennes et ST Grégoire ; l’annonce de licenciements à LA BARRE THOMAS à RENNES, à l’entreprise LEAR à Guipry ou encore à la FNAC de Rennes.

Les emplois de l’industrie sont particulièrement exposés notamment dans la filière automobile.

Le secteur public n’est pas épargné avec des suppressions de postes notamment dans la santé publique et dans l’éducation.

Cette situation provoque des colères légitimes pour les salariés concernés et une inquiétude largement ressentie parmi les citoyens.

L’équilibre et la structuration des territoires sont menacés.

Les décideurs sont éloignés des zones d’emploi et sont plus préoccupés par les gains des actionnaires que par la vie quotidienne des salariés.

Dans ce contexte, les organisations syndicales CFDT, CGT, CFTC, FSU renouvellent les exigences suivantes :

- le droit et la représentation syndicale doivent être renforcés pour une prise en compte des salariés dans la stratégie économique et sociale des entreprises, le paritarisme respecté dans le Service public. Les accords nationaux interprofessionnels doivent être effectivement mis en œuvre dans les entreprises (formation professionnelle, égalité professionnelle, diversité …)
- Les droits et acquis des salariés doivent être transférables d’un employeur à un autre (salaire, formation, avantages sociaux, protection sociale …)
- L’attribution des aides publiques aux entreprises doit être subordonnée au respect des principes de responsabilité morale, sociale et économique. Leurs utilisations doivent faire l’objet de contrôle rigoureux associant les organisations syndicales.
- Le plein emploi, c’est-à-dire le contrat à durée indéterminée et à temps plein doit être la règle d’embauche pour tous et dans toutes les situations (reconversion, reclassement…)
- L’augmentation significative des salaires et du pouvoir d’achat pour tous, actifs et retraités, doit être une priorité.

Les organisations syndicales CFDT,CGT,CFTC,FSU invitent les salariés à poursuivre le processus d’actions engagées et à créer les conditions d’élargissement du rapport de force nécessaire.