Prometiñ hep seveniñ e chom e draoù gant pep hini.
Les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

A l’occasion du conseil syndical rassemblant les enseignant·es de breton et de gallo du second degré public, le SNES FSU vous invite à une conférence de presse le mercredi 24 mars à 14h30 en face du Rectorat 96, Rue d’Antrain, 35000 Rennes.

Ce sera l’occasion pour les enseignant·es de dénoncer la gestion calamiteuse des professeur·es de breton dans le 2nd degré public par le rectorat. Ce qu’ils et elles vivent au quotidien est en complète contradiction avec la récente déclaration de Monsieur Ethis, Recteur d’académie qui a affirmé qu’une dizaine de projets d’ouverture de nouvelle filière bilingue français breton était actuellement instruite.

Cette politique ambitieuse n’est pas compatible avec une gestion de moyens contraints. Le plafond de 65 ETP (équivalent temps plein ) ne permet pas ces ouvertures annoncées : tous les moyens sont déjà mobilisés pour faire fonctionner l’existant.

Le rectorat s’est contenté jusqu’à présent de fermer les options -facultatives- afin d’obtenir des moyens pour les filières bilingues, entraînant une dégradation des services des enseignant·es de breton et de gallo : travail sur 2, 3 voire 4 établissements, regroupement jusqu’à 3 niveaux (5 e ,4 e ,3 e ), détricotant les services tous les ans afin d’optimiser au maximum sa politique budgétaire. Cette logique comptable menace aujourd’hui l’enseignement bilingue breton également.

M. Ethis n’a réussi à rassurer ni les parents , ni les enseignant·es, c’est pourquoi ils et elles seront mercredi rue d’ Antrain pour alerter l’opinion publique sur la dichotomie entre les paroles et les actes du rectorat.