Retraites : parents de 3 enfants

encore un recul des droits voté en catimini pendant ces vacances au sénat dans une loi modifiant la loi de finances.

lire le communqué de presse de la FSU


Appel à dons FSU

Le BDFN a décidé de relayer les initiatives de Solidarité Laïque dont la
FSU est membre et d’ y apporter une contribution financière de 2000
euros. Vous trouverez ci joint l’appel à dons de Solidarité Laïque que
vous pouvez diffuser largement.

affiche à diffuser

Solidarité Laïque

Urgence Asie

22rue corvisart 75013 Paris

WWW.solidarité-laique.asso.fr



« Ils sont devenus fous »

 : projet Fillon, lire le communiqué SNES FSU suite à la présentation du projet le 3 décembre

Depuis des mois, le second degré subit des attaques sans précédent : 7500 emplois en moins pour 2005, recrutements très insuffisants pour
remplacer les départs en retraite et
maintenir les taux d’encadrement,
diminution drastique des emplois de
surveillance, remise en cause des
acquis tel l’accès à la hors classe,
nouvelles attaques contre le mouvement
des personnels...

L’exercice de séduction auquel s’est
livré Fillon sur France 2 ne doit pas
faire illusion. Même s’il prend ses distances
avec le rapport Thélot,
renouant avec les 80% d’une classe
d’âge au niveau du Bac, il évite soigneusement
de s’engager sur les
moyens qu’il mettra en œuvre pour les
atteindre.

La Loi d’Orientation qu’il présentera
dans quelques jours au CSE est sans
ambition pour les jeunes.

Le socle commun sur lequel s’engagera
la Nation est d’une rare pauvreté
et l’organisation de la scolarité organise
le tri social prévoyant d’éjecter dès
la fin de 5e nombre de jeunes et
permettant en même temps aux plus
rapides d’approfondir et de diversifier
leurs apprentissages.

La loi transformera profondément nos
métiers : la liberté pédagogique, dorénavant
inscrite dans la loi, sera encadrée
par un Conseil pédagogique présidé
par le Chef d’établissement avec
des membres désignés par ce dernier.
Les pouvoirs des chefs d’établissements
seront accrus : gestion du remplacement,
évaluation, gestion des
carrières...

Au delà de la réquisition des personnels
pour assurer le remplacement, se
profilent un allongement et une
annualisation du temps de travail. La
réponse au problème réel de l’affectation
des néo-certifiés sur des établissements
difficiles aboutira pour notre
académie à la fermeture de certaines
formations à l’IUFM ou au blocage du
mouvement inter.

Depuis septembre des actions ont été
menées : cartons rouges, forums, grève le 7 décembre....
Il faut poursuivre.

Du rapport de force que nous créerons, dépendront les réponses du gouvernement.

Michelle Carmès