25 mai 2021

Sections départementales

Elections internes : jusqu’au 3 juin, votons !

Du 17 mai au 3 juin, il s’agit d’élire les nouveaux membres titulaires et suppléant.es de la CAN ( Commission administrative nationale).

Le vote se déroule dans les établissements : tou.tes les syndiqué.es sont appelé.es à participer au vote, à bulletin secret. Les collègues représentants du SNES dans les établissements (S1) ou correspondants de S1 ont d’ores et déjà reçu le matériel pour organiser le scrutin. Pour les quelques établissements où la responsabilité n’a pas été attribuée, le SNES académique a généralement adressé le courrier au 1er nom figurant sur la liste. Merci à toutes et à tous de vérifier les informations et d’organiser le vote.

Ces élections représentent un moment important de la vie démocratique au sein du syndicat. En effet, la CAN a pour mission de mettre en œuvre les grands objectifs décidés lors du congrès, qui se tient actuellement, en distanciel : plus de 400 congressistes échangent sur deux thématiques :

– un système éducatif pour lutter contre les inégalités et démocratiser
– la syndicalisation.

Réunie sur deux jours, au moins cinq fois par an, la CAN prend ses décisions au terme de débats associant tous les courants de pensée représentés. Deux fois par an (une seule les années de congrès), une réunion de CAN élargie aux 30 secrétaires académiques et aux 100 secrétaires départementaux permet un débat plus large et une meilleure association des différentes instances aux décisions.

Dès son élection, la CAN :
- désigne en son sein, à la proportionnelle, un bureau national (BN) qui compte une vingtaine de sièges ;
- élit le secrétariat général, les trésorier-e-s et les secrétaires nationaux, qui rendent compte devant la CAN et le BN de l’exécution des mandats qui leur sont confiés.

Les sièges sont répartis entre les différentes listes à la proportionnelle à la plus forte moyenne et chaque liste désigne ses élu-e-s. Les résultats sont publiés en ligne établissement par établissement et mis à disposition de tout-e syndiqué-e qui en fait la demande. À ces garanties de démocratie, de pluralisme, de transparence, ajoutons celle d’une forte participation au scrutin.

Alors, votons et faisons voter !