10 octobre 2020

Actualité académique

Faire vivre nos langues dans l’Ecole publique

Communiqué de la FSU

La FSU Bretagne et ses syndicats sont engagés au quotidien auprès des collègues du premier et du seconddegrés pour faire vivre et développer l’enseignement du/en breton à l’école publique. Parce qu’elle s’adresse à toutes les familles et qu’elle a vocation à accueillir tous les enfants, l’École publique est le levier essentiel pour répondre à la question aujourd’hui vitale de la transmission des langues régionales-langues de France.

En Bretagne la FSU soutient le développement de l’enseignement bilingue breton, mais aussi les enseignements d’initiation et d’option breton et gallo dans le premier et le second degrés publics. Elle agit dans les instances académiques pour un plan complet de développement des langues régionales ambitieux et durable qui n’oublie aucune de ces composantes et qui donne priorité à l’École publique. Si ces dernières années le nombre de postes bilingues a progressé de manière satisfaisante dans les écoles, les difficultés pour l’enseignement de/en breton demeurent importantes, que ce soit en matière de formation initiale et continue des enseignant·es, de moyens en remplacement, mais aussi de continuité des filières, ou encore d’accès des familles à un enseignement bilingue public de proximité.

Plus gravement les dernières réformes dans l’Éducation, en particulier dans le second degré, marginalisent l’enseignement optionnel et mettent en grave danger les langues régionales – le breton comme le gallo n’yéchappent pas. Par ailleurs le climat de défiance et de suspicion entretenu par le Ministre est insupportable. Dans notre région, la Convention pour les langues de Bretagne constitue un point d’appui déterminant pourla présence du breton et du gallo à l’école publique. Pour autant la FSU continue de combattre pour que les langues régionales-langues de France fassent l’objet d’un engagement national de la part de l’Etat.