5 décembre 2019

Actualité académique

Grève du 5 décembre : une journée historique en Bretagne pour l’Éducation !

Grève du 5 décembre : une journée historique en Bretagne pour l'Éducation (...)

et après...

Les manifestations dans les villes bretonnes ont réuni aujourd’hui des milliers de personnels de l’Éducation aux côtés des autres salariés. Les syndicats de la FSU, le SNES et le SNUIPP entre autres, avaient annoncé une journée historique ce 5 décembre. En effet, les taux de grévistes atteignent des scores exceptionnels, jamais atteints même en 1995 et 2003, avec plus de 75 % dans le 1er degré (40 % des écoles étaient même fermées) et avec une moyenne de 80 % dans les collèges et lycées publics de l’Académie (collège de Guer 94 % d’enseignants grévistes, lycée de Bruz 75 %, collège de Liffré 97 %, collège Coppens à Lannion 91 %, lycée Kérichen à Brest 72 %, collèges de Plouagat et de Montauban de Bretagne 100 %…). D’ailleurs, les taux calculés par le rectorat à 9h30, sur des bases pourtant très défavorables, confirment un mouvement d’une ampleur inégalée.

Au Ministre qui expliquait lundi que les grévistes n’avaient rien compris au projet de réforme, les collègues mobilisés aujourd’hui ont répondu avec force qu’ils n’acceptaient pas l’effondrement brutal de leurs pensions et qu’ils rejetaient le projet de réforme des retraites. Après des mois de contestations de la politique du Ministre Blanquer (réforme du lycée, loi « école de la confiance »…), c’est la réforme de trop pour nos métiers. Alors que nos professions donnent toute leur énergie chaque jour pour former et accompagner la jeunesse vers l’autonomie, le rôle social de nos missions au service de l’intérêt général doit être reconnu et revalorisé. Les collègues ont aujourd’hui dit STOP au mépris.

Le SNES-FSU et le SNUIPP-FSU en Bretagne appellent les collègues à se tenir prêts pour de nouveaux temps forts de mobilisation dans les tout prochains jours, comme le samedi 7 décembre et le mardi 10 décembre. Un préavis de grève est d’ailleurs déposé chaque jour jusqu’aux vacances. Dès demain, des assemblées générales dans les écoles et les établissements permettront aux équipes de s’organiser afin de mener une lutte durable et déterminée pour l’abandon du projet de réforme des retraites, le respect et la revalorisation des métiers de l’enseignement.


5 décembre et après par Frédérique Rollet qui manifeste à Lille

https://twitter.com/SNESFSU/status/1202607343185383425?s=20