8 juin 2020

Actualité académique

L’ARBITRAIRE POUR TOUTE RÈGLE ? SÛREMENT PAS !

L'ARBITRAIRE POUR TOUTE RÈGLE ? SÛREMENT PAS !
Le mouvement Intra-académique s’achève et vous venez de connaître, sans que les élu·es du personnel n’aient pu vérifier ce résultat, votre mutation ou votre maintien sur Zone de Remplacement. Si cette décision vous paraît intenable, si vous vous sentez lésé·es de ne pas avoir obtenu un meilleur voeu, vous avez la possibilité de formuler un recours auprès du Recteur. Les militant·es du SNES seront à vos côtés pour le déposer et défendre votre dossier. La nouvelle loi de « transformation de la Fonction Publique », qui détruit toutes les garanties du paritarisme voulues à la Libération, laisse désormais le recours comme seule possibilité d’intervention des syndicats. Cette destruction déterminée du contrôle des décisions de l’administration par les élu·es du personnel, s’étend aux affectations des TZR en juillet : les groupes de travail sont supprimés et l’administration décidera seule et en toute opacité votre affectation sur des supports (les BMP ou les remplacements longs) qui ne seront pas davantage discutés. Si le barème classera toujours les TZR au sein de leur zone, rien ne garantit qu’il départagera réellement les candidats : en l’absence des élu·es, les hiérarchies intermédiaires pourraient réagir aux projets de nominations et exiger d’autres noms ! Le SNES-FSU ne se résout pas à cet effondrement du droit des personnels à être défendu par leurs représentants. Nous vous proposons donc de remplir une fiche syndicale pour informer le SNES de votre situation et de vos préférences d’affectation. Nous tenterons en effet d’obtenir des rencontres avec le rectorat en amont des résultats afin de porter toutes vos demandes. Nous serons ensuite à vos côtés pour vos demandes de révision. Aménagement des programmes, moyens pour travailler en petits groupes, pour rattraper les apprentissages et lutter contre les inégalités aggravées depuis le confinement : le SNES revendique et fait des propositions pour une autre rentrée 2020. Tout moyen supplémentaire obtenu sera une opportunité de BMP pour améliorer les affectations et éviter que d’autres solutions (cumul présentiel et distanciel, séance de cours filmée…) ne s’imposent contre l’avis des collègues et en particulier des TZR parfois sommé·es d’accepter au pied levé des organisations choisies par d’autres. Plus que jamais, le SNES vous sera nécessaire pour défendre le respect de votre métier, de votre statut et de vos droits.

Gwénaël LE PAIH, Secrétaire général du SNES-FSU Bretagne
Martin GEORGES-SAINT-MARC, Secrétaire académique chargé du suivi des carrières/mutations

Supplément SNES Bretagne spécial TZR