Plus loin et plus fort

La réussite de la grève du 12 novembre, une riposte voulue par le SNES-FSU à l’annonce des 2650 suppressions de postes à la rentrée 2019 dans le second degré, doit trouver des suites pour faire céder le gouvernement. Salaires et retraites diminués, moins d’école, de fonctionnaires et de service public : les dégradations de nos conditions de travail peuvent cesser en dépassant l’éparpillement syndical pour s’exprimer majoritairement dans l’unité. En donnant votre voix aux listes SNES et FSU, vous participez au rassemblement de la profession pour conquérir de nouveaux droits, pour revaloriser les salaires et pour affirmer l’importance de nos métiers dans la société. Les femmes et les hommes qui se présentent à vos suffrages, sont à vos côtés dans les établissements. Ils forment un réseau militant solidaire, accessible et efficace, pour vous informer, vous accompagner, vous défendre à tout moment de votre carrière. Force de proposition comme de résistance, ils veillent en chaque occasion aux intérêts de tous les collègues.

Sur chaque sujet, le SNES informe, associe et mobilise au besoin la profession. Ces derniers mois, le SNES a agi pour sécuriser le coeur du métier et amorcer les augmentations de salaires. Alors pour tempérer certaines postures électoralistes, volontairement imprécises et globalisantes, cette publication permet à chacun-e de se faire son idée sur les avancées, loin d’être suffisantes, mais bien spécifiques aux corps des certifié·es et agrégé·es, CPE et Psy-EN. Il faut aller plus loin et plus fort : votez SNES et FSU du 29 novembre au 6 décembre.

Lire le SNES-Bretagne spécial carrières

12 Novembre 2018
Gwénaël LE PAIH, Secrétaire général du SNES Bretagne