24 avril 2018

SECTIONS DEPARTEMENTALES

Le service public d’orientation de l’Education Nationale attaqué

Les Psy-EN se sont mobilisé.e.s massivement le jeudi 19 avril pour s’opposer à l’annonce brutale du gouvernement qui, sans aucune discussion, décide de confier l’information des élèves et des étudiants pour leur orientation à des prestataires désignés par les régions.
Ainsi :
Les délégations régionales (DRONISEP) qui élaborent la documentation seraient transférées aux régions avec leurs personnels.
Les Centre d’Information et d’Orientation (CIO) seraient fermés.
Les directeurs de CIO et directrices (DCIO) seraient renvoyé.e.s vers d’autres missions.
Les Psychologues de l’Éducation nationale spécialité « Éducation, Développement, Conseil en orientation scolaire » (PsyEN-EDO, anciennement COPsy) seraient dispersé.e.s pour quelques heures par semaine dans les établissements scolaires.

Ce sont tous les principes d’une information neutre assurée par le service public d’Éducation qui risquent de voler en éclat, offrant à des organismes ne dépendant plus de l’Éducation nationale la possibilité de développer le "marché" de l’orientation professionnelle. Notons les propos édifiants de Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France dans un entretien à EducPros : "On pourrait très bien, demain, au niveau de la Région […], positionner le service d’orientation en dehors des établissements, avec l’aide de start-up et des professionnels de l’orientation."

Nous sommes tous concerné.e.s par ce combat ! Mobilisons nous pour conserver ce service public de l’Orientation au sein de l’Éducation nationale et diffusons largement ce tract du SNES-FSU.