29 septembre 2018

SECTIONS DEPARTEMENTALES

MARDI 9 OCTOBRE, GREVE ET MANIFESTATION DANS LE 22 !

MARDI 9 OCTOBRE, GREVE ET MANIFESTATION DANS LE 22 !

Les annonces gouvernementales et les contre-réformes successives ne font qu’amplifier le creusement des inégalités. Salaires, pensions de retraite et minima sociaux stagnent tandis que les dividendes versés aux actionnaires, multipliés par 5 en 3O ans, flambent ! En une décennie, les 10 plus riches fortunes françaises ont vu leur patrimoine quadrupler alors qu’il faut 6 générations à une famille pauvre pour atteindre le revenu moyen. Aujourd’hui, une large majorité de la population juge injuste et inefficace la politique du gouvernement au service exclusif des intérêts patronaux. La journée de mobilisation et de grève interprofessionnelle du 9 octobre est le moment pour toutes et tous, salarié.es, retraité.es, privé.ess d’emplois, lycéen.nes et étudiant.es d’exprimer le refus de cette politique détruisant pas à pas notre modèle social. C’est aussi le moment de transformer les attentes en une expression forte des revendications, du lieu de travail à la rue.

COMMUNIQUE DÉPARTEMENTAL COMMUN

Pour les organisations syndicales de salariés, d’étudiants et de lycéens – CGT, FO, FSU, Solidaires, CFTC, UNEF et UNL – un constat s’impose et se renforce, celui d’une politique idéologique visant à la destruction de notre modèle social, favorisant notamment l’explosion des inégalités et la casse des droits collectifs. Cette politique, ainsi que les mesures encore récemment annoncées par le gouvernement, relèvent d’une logique d’individualisation mettant à mal la solidarité et la justice sociale, valeurs essentielles de la cohésion sociale, et fragilisant une fois de plus les plus faibles, les précaires et les plus démunis.

L’heure est à la mobilisation sur nos revendications :

- OUI au maintien du régime d’assurance chômage ;

- NON à la remise en cause du droit à l’avenir des jeunes par l’instauration d’une sélection à l’entrée de l’enseignement supérieur ;

- NON à la politique éducative du gouvernement : donc NON aux suppressions de postes dans le service public d’Éducation ;
- NON aux atteintes au service public, en particulier CAP 22 ;

- NON à la destruction d’emplois au travers de la désindustrialisation ;

- NON aux attaques portées à notre système de santé ;

- NON à la destruction de notre système de retraites : donc NON à la désindexation, OUI au maintien
De tous les régimes existants et OUI au maintien de la retraite par répartition ;

- NON à la remise en cause des prestations sociales ;

- OUI à l’augmentation des salaires ;

- OUI au maintien des cotisations sociales et à la sauvegarde de notre système de protection sociale (STOP aux exonérations)

Les organisations signataires appellent le gouvernement à entendre les revendications sociales multiples qui s’expriment dans le public et le privé, par les actifs, les jeunes, les demandeurs d’emploi et les retraité(e)s, et qu’il ne soit plus uniquement guidé par l’obsessionnelle diminution de la dépense publique. Au moment où est annoncée une fois encore l’explosion des dividendes en France et dans le monde, il est temps de mener une politique de partage des richesses pour augmenter les salaires, les pensions et les minima sociaux. Face à cette situation et à des décisions régressives qui s’opposent aux demandes légitimes des travailleurs et de la jeunesse, l’heure est à la défense des fondements de notre modèle social et à la conquête de nouveaux droits. C’est pourquoi, les organisations signataires décident de faire du 9 octobre une journée de mobilisation et de grève interprofessionnelle, étudiante et lycéenne.

Les organisations syndicales appellent les militants à organiser des assemblées générales pour réunir les salariés et les agents dans les établissements publiques et privés ainsi que dans les entreprises, puis à se rendre dans les rassemblements organisés dans leurs villes.

Rassemblements dans les Côtes d’Armor :

Saint-Brieuc : 11h au Parc des Promenades

Guingamp : 11h sur le parvis de la Mairie

Lannion  : 11h30 sur le parking de la Poste

Fait le 24 septembre à Saint-Brieuc.