19 septembre 2018

SECTIONS DEPARTEMENTALES

Observatoire du pouvoir d’achat des enseignants

Le ministre Blanquer a annoncé vouloir créer un « observatoire du pouvoir d’achat des enseignants »...
Après avoir à nouveau gelé le point d’indice des fonctionnaires, retardé les mesures PPCR, relancé le concept « travailler plus pour gagner plus », constaté la difficulté de recrutement, supprimé des postes, augmenté le nombre d’élèves par classe, le ministre a eu la grande idée de créer un « observatoire ».

Le SNES 35 se propose de l’y aider afin qu’il ne perde pas trop de temps à établir le constat de la situation.

Au bout de 15 ans de carrière, le salaire des professeurs du 2d degré est inférieur de 17% à la moyenne de l’OCDE

Une autre donnée intéressante consiste à s’intéresser au « coût par élève »

Mais la principale particularité de la rémunération des enseignants français c’est son évolution. De 2000 à 2010, les enseignants français et japonais sont les seuls de tous les pays de l’OCDE à avoir régressé. Partout ailleurs les enseignants ont gagné en niveau de vie, en général autour de 20% parfois beaucoup plus comme en République tchèque où les salaires ont doublé.
Notre profession subit depuis 2010 (gel du point d’indice et augmentation de la retenue pour pension, soit de 2000 à 2015 une perte équivalente à 2 mois de salaire par an).
Pour rappel : le salaire net mensuel moyen d’un professeur est inférieur de 9,8% à celui d’un cadre de la FP et de 32,7% à celui d’un cadre du secteur privé.

Enfin il peut être intéressant d’établir un lien entre cette baisse de salaire, la dégradation des conditions de travail et l’attractivité du métier....

N’hésitez pas, M.Blanquer, à interroger le SNES si toutefois vous aviez du mal à vous rendre compte de la situation faite aux enseignant.es de ce pays.

Pour plus de renseignements : salaire correct exigé