5 septembre 2018

SECTIONS DEPARTEMENTALES

Parcoursup à Rennes : opacité et chiffres inconnus

Au 4 septembre, à l’échelle nationale, il y a encore 52 000 bacheliers ou étudiants en reconversion qui sont en attente d’une proposition et 73 000 qui ont obtenu une offre mais restent en attente d’une ’’meilleure’’ proposition – que par ailleurs, on culpabilise pour faire de la rétention et ralentir la procédure pour leurs camarades.

Si Parcoursup n’est pas un fiasco, on est loin de la merveille annoncée lorsque que 15% des candidats ne sont pas satisfaits du résultat. Sans compter ceux qui ont validé une proposition qui ne correspond pas à leur projet initial, à la zone géographique souhaitée, ceux qui ont dû s’inscrire dans l’enseignement supérieur privé (en moyenne 7 000 € pour l’année), ceux qui se sont désinscrits...

Or les représentants du ministère se répandent sur les ondes pour nous asséner que tout est parfait, qu’on se préoccupe avec vigueur des étudiants ’’recalés’’ dans les ’’commissions rectorales d’accès à l’enseignement supérieur’’, et que tous auront satisfaction... à la trinité. « On est serein » nous dit la ministre Fr. Vidal.

Quant à l’académie de Rennes, c’est l’opacité qui règne, le rectorat organise la rétention des données. La dernière info Parcoursup sur le site de l’académie date du 26 juin.
C’est pourquoi, nous vous demandons de faire remonter au S2 dans la mesure du possible, toute information ou témoignage concernant vos élèves de terminales durant la procédure Parcoursup et leur devenir actuel.