16 avril 2018

Catégories

Premier bilan (provisoire) des concours réservés et internes 2018 :

la crise du recrutement s’accentue !

capes et capet internes et réservés 2018

Un premier bilan des concours réservés et internes nous permet de mettre en évidence deux grandes tendances :
- le nombre de lauréat.es en Bretagne est très faible au regard des 1600 collègues non-titulaires employés par le rectorat.
- la crise du recrutement se lit clairement sur les résultats au CAPES réservés et internes (même si ceux-ci ne sont pas encore terminés).


Les raisons en sont multiples : outre les critères restrictifs des concours réservés (qui ont exclus nombre de collègues), le manque de temps pour les collègues sous contrat, le manque de formations ambitieuses avec des aménagements de service (pour permettre aux candidats de se préparer aux épreuves de concours) et les inquiétudes quant au futur mouvement inter-académique ne sont pas de nature à faciliter la préparation au concours.

Il est clair que la crise de recrutement s’est installée. Les raisons en sont principalement le manque d’attractivité de nos métiers dont les conditions d’exercice se sont dégradées tandis que les salaires ont stagné. C’est pourquoi le SNES exige une revalorisation de nos métiers (tant salariale que des conditions d’exercice).

C’est aussi pourquoi le SNES Bretagne a porté au Congrès national du SNES la revendication d’un plan de titularisation ambitieux assorti d’une revalorisation de la bonification ex-contractuel afin de redonner toute leur attractivité aux concours enseignants.

Joël Mariteau pour le secrétariat académique du SNES Bretagne