25 juin 2020

Sections départementales

reprise du 22 : la désorganisation nationale !

Cette phase 3 de déconfinement à l’école a encore de quoi nous surprendre et parfois agacer.
On se saurait rappeler le contexte dans lequel les annonces pour les modalités de cette ultime étape : quelques jours seulement pour organiser le retour de tous les élèves de la maternelle au collège, avec un protocole sanitaire « allégé », mis à disposition des établissements seulement le mercredi d’avant.
Toutefois, à ce stade, l’Education nationale n’a plus rien de « nationale », et c’est bien cela le problème.


Les consignes sont floues. Ainsi, les configurations des établissements étant très différentes (taille des salles de classe, équipements sanitaires, largeur des couloirs, aménagement des selfs…), les choix opérés pour le retour des élèves ont été renvoyés au local. Il y a donc autant d’organisations qu’il y a de collèges. À Tinténiac, tous les élèves sont accueillis chaque jour, dans leur classe, où la distance d’un mètre n’étant pas envisageable, le port du masque est obligatoire. À Vitré, les élèves sont encore accueillis par demi-groupe, un niveau par jour ( ce qui signifie que les élèves ne reviendront finalement qu’une seule fois dans l’établissement d’ici le 3 juillet) ; à la Mézière, les classes de 15 ont également été maintenues...
Dans les lycées, mêmes remarques : parfois ce sont le retour des 2ndes, ou des 1res. Parfois tous les niveaux en alternance. Les cours donnés par les collègues en distanciel sont de plus en plus désertés par les élèves ( que 5 élèves parfois) et les effectifs sont globalement réduits en présentiel. Quoi penser des 4 % de décrocheurs seulement annoncés par Blanquer, au regard de nos observations locales ?

Toujours est-il que les collègues doivent garder la main sur un certain nombre d’éléments cruciaux à l’approche de la fin d’année. Ce n’est pas parce que la crise sanitaire a bouleversé les rythmes qu’il ne faut pas exiger des choses qui fonctionnent bien d’habitude. Par exemple, du temps de concertation la semaine du 29 juin pour pouvoir dresser un bilan de l’année scolaire écoulée et préparer la rentrée. En aucun cas, les équipes ne doivent être empêchées d’organiser ses moments fondamentaux dans la vie d’un établissement, toujours trop peu nombreux au cours de l’année. Nous vous encourageons donc vivement à prendre la main sur vos prérogatives (organisation de l’AP, réunion disciplinaire, plénières, préparation des projets, …) et donc à faire en sorte que ces temps vous soient octroyés par la direction.

N’hésitez surtout pas à contacter les secrétaires départementaux du snes-fsu pour toute question ou remarque par mail : snes35@rennes.snes.edu