28 novembre 2018

Carrière et mutations

Changements de grade 2017-2018 : et si on faisait un bilan ?

Hors classe, classe exceptionnelle, échelon spécial, quel bilan peut-on dresser des premières campagnes de promotion depuis la mise en place des accords PPCR ?

Campagne Hors classe 2018 : un barème national, des équilibres enfin respectés

La hors-classe est un exemple du succès de la lutte syndicale, alliant revendications et action des élu-es du SNES-FSU dans les CAP. Né de la revalorisation de 1989, après une mobilisation sans précédent de la profession, ce grade, initialement prévu pour 15 % des effectifs, est devenu un débouché de carrière de masse. Presque trente ans après, ce sont plus de 85 % des agents titulaires qui partent à la retraite en ayant été promus à la hors-classe (voire en classe exceptionnelle, depuis cette année). Les accords PPCR ont permis d’inscrire dans les textes la revendication constante du SNES-FSU d’un accès à la hors classe pour toutes et tous. Ainsi, la carrière de chaque agent a bien « désormais vocation à se dérouler sur au moins deux grades » ce qui acte les évolutions de ces dernières années. En outre, PPCR répond aussi à une revendication importante de la FSU : un retour à un barème national, donnant un poids prépondérant à l’ancienneté et imposant des équilibres (sexe, discipline, Sup/Sco*) qui manquaient cruellement dans les textes jusqu’à présent pour les corps à gestion déconcentrée (Certifiés, CPE, PsyEN, PEPS, PLP).

Désormais, l’écart de carrière entre promus ne peut dépasser 4 voire 5 ans contre plus de 10 ans auparavant. Ainsi, tout collègue ayant atteint 3 ans dans le 11e échelon est promu (sauf opposition motivée du recteur, une situation marginale) s’il ne l’a pas été plus tôt.

La carrière elle-même a été accélérée. Outre les gains déjà évoqués en classe normale, la durée de certains échelons a été raccourcie en hors classe, permettant à un nombre conséquent de collègues de gagner jusqu’à un an dans ce grade par rapport à l’ancien système, avec des effets parfois immédiats lors du reclassement généralisé au 01/09/2017.

Enfin, le nombre de promu·es ne s’est pas effondré, comme certaines organisations syndicales ont pu l’annoncer. Dans l’académie, le nombre de promotions s’est stabilisé chez les certifié·es (394 contre 398 l’an passé) et ce sont 50% de promotions supplémentaires chez les agrégé·es (rattrapant enfin les injustices de l’ancien système). L’élargissement des contingents d’année en année se poursuit (600 promotions supplémentaires pour le 2nd degré sur toute la France en 2018 par rapport à la campagne 2017), et c’est mécaniquement un accès plus tôt à la hors classe qui se dessine pour les campagnes à venir. De plus en plus de collègues sont en effet promu·es en début de 11e échelon, voire au 10e : les viviers de collègues au 11e s’épuisent progressivement dans les différentes académies.

Nouveau barème, nouveaux avis

La campagne 2018 a été marquée par l’introduction d’un barème national simplifié avec deux critères : l’ancienneté dans la carrière et l’appréciation finale du recteur, basée sur les anciennes notes pédagogiques et sur une appréciation synthétique des évaluateurs primaires (IPR et chef d’établissement).

Promus par corps

Campagne Certifiés Agrégés CPE PsyEN
2017 398 90 21 11
2018 394 138 22 12

La mise en place de ces « avis primaires » n’a pas toujours respecté la note de service. Au-delà du ressenti des collègues (cf. encadré), les interventions du SNES-FSU en CAPA ont été nombreuses pour pointer les incohérences de certains évaluateurs : non respect des contingents d’avis (engendrant des inégalités vis-à-vis d’autres établissements ou disciplines), erreurs de saisie, dégradations flagrantes d’avis. Mais c’est bien au travers de l’appréciation finale du Recteur (le seul élément de barème modifiable en CAPA) que nos élus ont fait rectifier ces injustices et obtenu des engagements pour la campagne 2019.

Promotions par échelons (P : promu, NP : Non promu)

Échelon Certifié·esAgrégé·esCPEPsyENTotal promus
P NP P NP P NP P NP
9e 0 637 0 191 0 34 0 20 0
10e 143 1134 27 321 2 61 0 42 172 (30%)
11e 251 129 111 49 20 10 12 40 394 (70%)

Au final, 566 collègues certifié·es, agrégé·es, CPE et Psy-EN ont été promus à la hors-classe en 2018, dans le respect des équilibres (sexe, discipline, Sup/Sco).

Ainsi, en anglais, où les notations ont longtemps été défavorables aux collègues, il y avait cette fois-ci 54 certifié·es promu·es contre seulement 38 l’an passé ! La moyenne d’âge des agents dans l’académie de Rennes étant plus âgée qu’ailleurs, il reste plus de 11e échelon qu’ailleurs, ce qui explique qu’encore 70 % des promotions aient concerné les collègues à cet échelon, le reste des promus étant au 10e échelon.

Martin Georges-Saint-Marc