5 novembre 2020

Actualité académique

Protocole sanitaire : le SNES Bretagne s’adresse à tous les collègues de l’académie

Protocole sanitaire : le SNES Bretagne s'adresse à tous les collègues de (...)

Le recteur de Rennes a réuni mardi 3 novembre en fin de journée un CHSCTA (comité hygiène sécurité et conditions de travail académique) extraordinaire sur la situation sanitaire dans les écoles, collèges et lycées. La FSU en avait fait la demande le 30 octobre constatant que le protocole « renforcé » annoncé par le président de la République dans son intervention le 28 octobre, n’apportait aucune protection supplémentaire pour les personnels, les élèves et leur famille.

Depuis lundi, de nombreux établissements se mobilisent pour dénoncer les conditions de travail qui exposent les élèves et les personnels : impossibilité de limiter le brassage des élèves, fenêtres bloquées qui empêchent toute aération, absence de gel hydroalcoolique, manque de salles pour stabiliser les classes à la journée, attroupements d’élèves pour accéder au self, promiscuité des élèves pendant les repas et bien évidemment classes saturées dans tous les établissements avec 30 élèves par salle en collège et souvent plus de 35 en lycée ! Cette situation est intenable et le protocole « renforcé » doit être dénoncé partout car il met tout le monde en danger.

En CHSCTA, le seul commentaire du recteur sur le protocole a été « tout n’est pas possible partout ». Le SNES-FSU a fait voter un avis que vous trouverez ci-dessous pour obtenir du recteur qu’il accorde les dédoublements aux établissements dans l’incapacité de garantir la distanciation physique. Il en a la possibilité, c’est dans le protocole page 6. Il s’agit bien d’obtenir des rotations de groupes par semaine comme en juin dernier, sans double travail (refus du présentiel/distanciel), dans l’objectif de maintenir les établissements ouverts. Cette demande est portée aussi au niveau national par une intersyndicale FSU-CGT-FO-SNALC-SUD (communiqué ici).

Plus globalement, la demande du SNES-FSU porte sur l’aménagement des programmes, le report à juin des épreuves de bac prévues dès janvier, le recrutement de personnels supplémentaires (enseignant-es, CPE et PsyEN en activant les listes complémentaires aux concours, AED pour les vies scolaires, agents territoriaux...).

Le SNES-FSU appelle donc toutes les équipes d’établissement à faire connaître au recteur leur demande de dédoublements pour une mise en œuvre au plus tard le lundi 9 novembre, dernier jour prévu dans le protocole pour fixer les aménagements locaux. Selon les réponses apportées, le SNES-FSU appellera les personnels à se mobiliser la semaine prochaine pour se faire entendre encore plus fortement, en allant s’il le faut jusqu’à une grève.

Comment agir cette semaine ? Réunissez au plus vite des AG et des HIS, demandez des plages banalisées pour faire le bilan de l’application de ce « protocole renforcé » totalement inopérant et rédigez des motions, des courriers ou des alertes sanitaires pour obtenir les dédoublements (des modèles seront disponibles sur nos sites snes.edu). Demandez au chef d’établissement de communiquer sans délai votre écrit collectif aux DASEN et recteur. Adressez un double au SNES-FSU (s3ren@snes.edu) pour que nous puissions recenser les actions. Le droit de retrait est aussi une possibilité après cette alerte sanitaire aux autorités, mais sous des conditions à bien respecter (détails ici). Vous pouvez aussi remplir en ligne une fiche SST (santé et sécurité au travail) en accédant au registre en ligne https://portail.acrennes.fr/sante_s... ou par l’accès via Toutatice : Aréna (portail des applications métier) → Intranet, Référentiels et Outils → Autres outils → Registre Santé et Sécurité au Travail (RSST).

Un compte rendu plus complet du CHSCTA est en ligne ici, vous y trouverez les réponses du recteur sur les personnels vulnérables, les rdv de carrière, les réunions parents-profs

Bon courage à toutes et tous, n’hésitez pas à solliciter et interroger les militantes et militants du SNES.
Pour le secrétariat académique du SNES-FSU
Frédérique Lalys, Gwénaël Le Paih et Matthieu Mahéo

Avis de la FSU au CHSCTA : Considérant à la fois la situation sanitaire dégradée et l’impossibilité de mettre en place un protocole permettant une distance physique suffisante entre les élèves, le CHSCT de l’académie de Rennes demande le passage à un enseignement en demi-groupes en alternance et sans double travail afin de pouvoir maintenir l’accueil des élèves dans cette période de confinement. Pour FSU et SGEN-CFDT. Contre FO. Abs UNSA [la CGT et SUD n’ont pas de siège au CHSCTA]

Avis de FO au CHSCTA : Le CHSCT de l’académie de Rennes considère que la situation actuelle nécessite la présence massive et urgente de personnels dans les écoles, collèges, lycées. Il demande de procéder au recrutement de ces personnels immédiatement, en particulier en ayant recours aux listes complémentaires des concours, et en réabondant les listes complémentaires lorsque cela s’avère nécessaire. Il demande de procéder au recrutement de ces personnels immédiatement, en particulier en ayant recours aux listes complémentaires des concours, et en réabondant les listes complémentaires lorsque cela s’avère nécessaire. Pour FSU, FO, SGEN-CFDT, UNSA

Et pour être complet, une déclaration unitaire FSU, SGEN-CFDT, UNSA, FO, CGT, SUD au Comité technique académique mardi 3 novembre au matin, portant sur l’indignité du ministre qui a annulé l’hommage à notre collègue Samuel Paty et la situation sanitaire est à lire ici