11 septembre 2008

Catégories

Compte-rendu de l’audience au rectorat mercredi 10 septembre 2008

Nous avons été reçus par le DRH, Monsieur Vauléon, la CSAIO Madame Rouzic.
Le DRH a pris immédiatement la parole pour nous donner des informations sur « leur projet d’affecter des professeurs sur des postes de COPsy ».
Il précise qu’un projet est à l’étude depuis juillet, mais que ce projet a évolué depuis. Les « petits » CIO ne sont pas concernés par cette réflexion.

Il nous informe aussi que les postes vacants seront pourvus par des contractuels dans un très court délai. Toutefois il distingue les BMP temps plein (bloc de moyens provisoires attribué pour l’année) qui seront pourvus prioritairement, des rompus de temps partiels qui pourraient être compensés ultérieurement.

Les représentants du SNES et du SGEN ont pris acte des recrutements de contractuels qui vont permettre aux CIO de fonctionner. Ils ont unanimement exprimé l’opposition de la profession à des nominations d’enseignants sur des postes de COPsy. Nous avons noté que le rectorat avait changé sensiblement sa position sur ce dossier depuis lundi 8. La réactivité des personnels et la détermination de la catégorie expliquent sans conteste ce changement d’attitude.

Dans la suite de la discussion, le DRH nous a livré l’état de sa réflexion : "Il y a la logique du métier, mais il y a aussi des principes de mobilité, de validation des acquis de l’expérience..." a-t-il précisé. Il souhaite « positionner » 1ou 2 professeurs rattachés au CIO de Brest sur un projet d’ expérimentation (liaison Lycée / Enseignement supérieur) dans le cadre d’un groupe de travail académique piloté par l’IEN-IO du Finistère.

Nous avons fait remarquer que le rectorat aurait dû nous informer bien avant cette rencontre du 10/09. Si le Recteur juge cette expérimentation pertinente, nous avons demandé qu’une présentation soit faite devant les élus du personnel en préalable à toute décision, notamment à l’occasion d’un CTPA (comité technique paritaire académique).

Sur la VAE, nous avons expliqué que cette possibilité est fort complexe à mettre en place et que les premiers à pouvoir en bénéficier devraient être les collègues non-titulaires licenciés en psychologie.
Le DRH envisage de solliciter des TZR volontaires pour « venir en appui du projet de l’IEN-IO ».

Il nous a affirmé qu’il n’y aura pas d’enseignants nommés sur des postes de COPsy.

Nous avons décelé dans les propos du DRH une ambiguité sur sa perception de nos missions. En effet, le rectorat parle « d’activités détachables du métier de COPsy que l’on pourrait confier à des enseignants volontaires ». Nous avons rappelé avec force notre spécificité : notre activité ne peut aucunement être partitionnée. On ne peut pas confier à des enseignants des activités qui relèvent de la formation et des compétences des COPsy.

Le DRH nous a entendus : "Si un professeur est volontaire, il recevra une lettre de mission qui précisera ses fonctions."

Cet emploi sera pris sur les moyens enseignants et non sur ceux des COPsy. L’enveloppe académique pour les moyens de l’orientation restent bien de 158 ETP (équivalent temps plein) sur laquelle seront rémunérés uniquement des COPsy titulaires ou non-titulaires.
Le rectorat va procéder rapidement au recrutement de contractuels sur les postes laissés vacants.

Nous devons rester très vigilants. Nous combatrons avec autant de force toutes décisions du rectorat qui affaiblieraient notre métier, nos qualifications, nos missions, nos statuts.

- Pour le SNES Académique Gwénaël LE PAIH
- Pour la catégorie Claudine RENAULT et Jacques TANGUY
- Pour le SGEN Académique Yvon TOSCER
- Pour la catégorie Françoise POTOT et Annyvonne ERHEL