19 mars 2018

Carrière et mutations

Compte rendu de la CAPA d’accès par Liste d’aptitude au corps des agrégés 2018

Compte rendu de la CAPA concernant l’accès au corps des professeurs agrégés par liste d’aptitude qui s’est tenue ce lundi 19 mars 2018 de 9h à 12h.

Cette CAPA des agrégés s’est tenue en présence de la nouvelle Rectrice de l’Académie, Mme Armande LE PELLEC-MULLER arrivée mi-février. Étaient aussi présents pour l’administration le Secrétaire Général de l’Académie, son adjointe (également DRH), la cheffe de DPE, son adjointe, la cheffe de bureau gérant les professeurs agrégés, l’Inspecteur d’académie (DASEN) du 35, ainsi que des représentants des corps d’inspections et des chefs d’établissement en nombre plus limité que d’habitude. La date de cette CAPA a en effet été modifiée tout récemment.

La Rectrice a répondu point par point à notre déclaration préalable. Elle a précisé en particulier les critères de choix d’inscription sur la liste d’aptitude : engagement fort dans l’établissement, rayonnement extérieur et préparation des concours ou obtention de diplômes universitaires de haut niveau (master – doctorat). Elle a aussi insisté sur la nécessité de proposer uniquement en CAPN des dossiers qui ont un avis « Très Favorable » de la part de l’ensemble des évaluateurs (Chef d’établissement et IPR pour les collègues du secondaire, Directeur de l’Université pour les collègues détachés dans le supérieur).

Elle a rappelé son opposition à la mise en place d’un barème, estimant que les groupes de réflexion (administration et inspection pour le second degré, commission interclassement des universités pour les collègues détachés) préparant les listes de proposés font un travail suffisamment conséquent et individualisé en amont de la CAPA.

Avant l’analyse des dossiers discipline par discipline, nous sommes intervenus plus globalement sur plusieurs points qui nous semblaient essentiels :
- le nombre de propositions rectorales faites en amont de la CAPA. La Rectrice, dans son projet initial, avait déjà positionné 62 collègues pour 63 inscriptions possibles (contre 55 pour 63 l’an passé). Nous nous interrogions sur le fonctionnement à venir de la CAPA, puisque le Recteur précédent refusait de désinscrire ses propositions initiales. Nous craignions que la CAPA ne soit qu’une chambre d’enregistrement. Durant la séance, nous avons finalement pu modifier certaines propositions.
- le déséquilibre du nombre de propositions selon les disciplines nous paraissait particulièrement important. Par exemple, la Rectrice proposait d’inscrire 2 collègues sur la liste remontée en CAPN dans des disciplines comprenant seulement 4 possibilités de promotion au niveau national (contre, par exemple, 7 inscriptions pour 57 promotions au niveau national en mathématiques).
- nous avons contesté le choix de la Rectrice qui consistait à demander aux universités d’effectuer une rotation sur les inscriptions en CAPN de collègues détachés dans le supérieur. Nous avons rappelé qu’un collègue inscrit devrait être maintenu jusqu’à promotion (effet mémoire), et non retiré au bout de 3 ans, comme cela a été constaté cette année.
- enfin, nous avons fait remarquer que les choix rectoraux des années passées avaient conduit à un taux de promotion par liste d’aptitude inférieur à ce que l’académie pouvait prétendre (13 promotions l’an passé contre 16 possibles au vu du nombre de dossiers remontés en CAPN).

La Rectrice nous a répondu, puis a démarré l’analyse des dossiers discipline par discipline.

À l’exception d’une remarque faite par un autre syndicat, seuls les élus de la FSU sont intervenus lors de cette CAPA. Dans la majorité des disciplines, nous nous sommes employés à faire de nouvelles propositions ou faire retirer des dossiers de candidats (trop jeunes ou inscrits dans des disciplines avec un nombre de dossiers retenus déjà trop important). Nous avons questionné le rectorat à propos de certains avis reçus par des collègues dégradés d’une année sur l’autre sans raison (de « Très Favorable » à « Favorable »). Nous sommes aussi intervenus sur des candidatures qui, bien que correspondant aux attentes de la Rectrice, n’avaient reçu de la part de l’inspection ni avis « Très favorable », ni même appréciation littérale. Nous avons pour finir contesté le choix des évaluateurs universitaires de restreindre à très peu de dossiers l’attribution de l’avis « Très Favorable ». Aucun contingentement de ces avis n’est exigé par la note de service. En comparaison, les enseignants du secondaire reçoivent cet avis « Très Favorable » dans des proportions nettement plus importantes, ce qui nous laisse plus de possibilités d’action et de proposition.

Après 3h d’échange, nous avons obtenu l’inscription de 2 collègues supplémentaires sur la liste définitive, et la Rectrice a retenu plusieurs noms pour les sessions à venir, ainsi que pour la campagne 2018 de la classe exceptionnelle. Nos élus certifiés seront particulièrement vigilants à ce que les situations soulevées aujourd’hui soient bien examinées attentivement lors de la prochaine CAPA des certifiés portant sur l’accès à la classe exceptionnelle.

Les 63 collègues inscrits aujourd’hui sur la liste rectorale seront examinés lors de la CAPN du 22 au 24 mai 2018. C’est à l’issue de cette commission que les promotions dans le corps des agrégés seront définitivement prononcées.