4 mai 2020

Carrière et mutations

Compte Rendu - CAPA Liste d’aptitude au corps des agrégés - 4 mai 2020

Compte Rendu de la CAPA concernant l’accès par liste d’aptitude au corps des agrégés qui s’est tenue ce lundi 4 mai 2020

La CAPA des professeur·es agrégé·es s’est tenue en visioconférence ce lundi 4 mai 2020 à 10h en présence de M. Emmanuel ETHIS, Recteur de l’Académie. Elle portait principalement sur l’accès par liste d’aptitude au corps des agrégé·es.

Des critères de fonctionnement calqués sur les choix de la Rectrice précédente

Le Recteur avait avant commission fait parvenir aux élu·es un tableau contenant d’ores et déjà une liste complète de 60 collègues inscrit·es pour la CAPN, parmi lesquels nombre de propositions de la FSU des CAPA précédentes avaient été retenues.

Le Recteur n’a pas rappelé les critères d’inscription qu’il priorisait, mais s’est inscrit – au vu des échanges que nous avons eu – dans la lignée de la Rectrice précédente. On retiendra donc les critères suivants :

  • Engagement fort dans l’établissement
  • Rayonnement extérieur
  • Engagement dans la formation (INSPE)
  • Reconnaissance possible pour les parcours atypiques
  • Respect des équilibres (sexe, discipline, secondaire/supérieur)

Nous avons aussi rappelé notre attachement à des critères explicites comme :

  • Passage de l’agrégation et admissibilité
  • Obtention de diplômes universitaires de haut niveau (master ou doctorat)

Par ailleurs, la DRH, qui a mené la majorité des échanges, a rappelé à plusieurs reprises que l’administration n’avait porté attention qu’aux candidatures ayant un avis "Très Favorable" de la part de l’ensemble des évaluateurs, à savoir :

  • Chef·fe d’établissement et IPR pour les collègues du secondaire ;
  • Président·e de l’université pour les collègues détaché·es dans le supérieur.

Le dialogue social... oui mais pour la dernière fois ?

Cette CAPA était probablement la dernière consacrée à la liste d’aptitude au corps des agrégé·es, la loi de « Transformation » de la Fonction Publique actant dès le 1er janvier 2021 la disparition des commissions consacrées aux promotions des fonctionnaires.

La FSU a encore une fois été à l’origine de la majorité des interventions lors de cette séance. Avec le format en visioconférence dû à cette période de confinement, nous avons seulement transmis notre déclaration préalable au Recteur, rappelant nos nombreuses inquiétudes tant sur la situation sanitaire avec la prochaine reprise en EPLE, que sur d’autres sujets qui comptent pour la profession (retraites, réforme des lycées et du baccalauréat, réforme de la Fonction Publique et disparition des commissions paritaires concernant les carrières).

Deux heures d’échanges précédées d’un travail préparatoire conséquent des commissaires paritaires de la FSU

Comme l’année dernière, nous avons dénoncé le trop faible nombre d’avis "Très Favorable" (TF) donnés par l’inspection pour les collègues du Secondaire dans certaines disciplines (Anglais, Philosophie, Espagnol, SES), ce qui bloque toute discussion et toute modification au regard des critères de l’administration. Nous avons néanmoins constaté une amélioration dans plusieurs disciplines citées l’an passé (éducation musicale, physique-chimie). Ainsi, d’une discipline à l’autre, le pourcentage d’avis "Très favorable" varie de 5% à 83% des dossiers étudiés. Nous n’avons eu comme seule réponse de l’administration qu’une intervention du doyen indiquant qu’il demandait à ses collègues la plus grande vigilance sur ce point.

Nous avons ensuite mis en avant des candidatures recevables selon les critères évoqués ci-dessus, en espérant que les collègues concerné·es soient inscrit·es sur la liste rectorale dès cette année ou dans l’avenir.

Désormais, les débouchés de carrière sont doubles pour les certifiés en hors classe : si les inscriptions restent rares pour la liste d’aptitude au corps des agrégé·es, l’administration peut à présent promouvoir les collègues à la classe exceptionnelle (des certifié·es). Certaines candidatures proposées par la FSU lors des dernières CAPA agrégés consacrées à la liste d’aptitude ont ainsi été finalement retenues pour la classe exceptionnelle des certifié·es quelques semaines plus tard en 2018 et 2019.

L’étude des dossiers s’est faite discipline par discipline. Nos interventions ont notamment permis de remonter dès cette année des candidatures en CAPN (en anglais et en SII). Nous avons rappelé notre attachement à l’effet mémoire, à savoir ne pas désinscrire des candidats d’une année à l’autre avant que le collègue n’ait été promu en CAPN. En effet, il faut souvent trois à quatre inscriptions en CAPA en moyenne avant d’être promu·e à l’échelle nationale. Nous avons ainsi fait réinscrire un collègue qui avait été retenu l’an passé et qui ne figurait plus au départ sur la nouvelle liste rectorale.

La séance a été levée au bout de deux heures. La liste finale respecte bien les équilibres, avec notamment 65 % de femmes inscrites, soit leur proportion dans le corps des certifié·es.

Prochaine étape pour les collègues inscrit·es sur la liste rectorale : la CAPN de nomination, reportée à la fin juin, voire à début juillet (dates non communiquées à ce jour par la DGRH).

Répartition des inscriptions par Sexe et Supérieur/Second degré
SexeSup/2ndNombrePourcentage
F 2nd 33 55%
Sup 6 10%
H 2nd 17 28,3%
Sup 4 6,7%

Remarques générales :
Total de promotions possibles par la liste d’aptitude en CAPN : 336 promotions, pour 1380 dossiers remontés à l’échelle nationale. L’académie dépose 60 dossiers sur ces 1380, pour une quinzaine de promotions en moyenne lors de la CAPN.

Liste d’aptitude ou Classe exceptionnelle ?

Attention à votre situation lors de la candidature à l’accès au corps des agrégé·es par liste d’aptitude.
En effet, quelle que soit votre situation comme professeur·e certifié·e, vous serez reclassé·e en classe normale des agrégé·es, soit au mieux à l’indice 830.
Ainsi, si vous êtes déjà à l’échelon 5 de la classe exceptionnelle (échelon spécial, indices de hors échelle A), une promotion dans le corps des agrégé·es gèlerait forcément votre rémunération pour au moins deux ans. Contactez-nous en cas de doute sur le choix à faire.