19 février 2018

SECTIONS DEPARTEMENTALES

Plan accueil collégiens : projets du Conseil départemental

Faisant le constat d’un grand nombre de places vacantes en collège à Rennes, le Conseil départemental a présenté à la fin de l’année 2017 un projet de nouvelle sectorisation. Le CD35 estime que 2600 places sont inoccupées dans les 12 collèges publics. Notons que dans cette annonce il ne prend pas en compte les élèves scolarisés en dispositifs ULIS et UPE2A ni les élèves de SEGPA, ce qui représente 400 places. Le CD 35 prévoit désormais qu’en 2023, si rien n’est fait, il restera 1800 places vacantes. Pour rappel, il y a deux ans, le même Conseil départemental prévoyait seulement 300 places vacantes en 2023 (lire article 5).

Même si l’objectif affiché serait de « rééquilibrer les effectifs, la mixité sociale et l’offre de formation dans les collèges », nous nous interrogeons donc sur le crédit à accorder à ces données qui semblent varier en fonction des intentions des décideurs politiques. Comme indiqué dans sa présentation faite en Conseil départemental de l’Éducation nationale en décembre dernier (consultable sur le site) le Conseil départemental a décidé de fermer le site de Malifeu du collège Rosa Parks pour regrouper tous les élèves sur le seul site de Montbarrot. Une resectorisation des écoles environnantes est alors censée limiter l’augmentation de l’effectif du collège. Le développement d’un secteur multi-collèges, sur le mode de ce qui est expérimenté à Redon, est envisagé. La situation détaillée du collège Rosa Parks est à découvrir dans l’article 4.

Dans le même temps, au Sud de Rennes, les écoles de Chantepie seraient désormais rattachées au collège des HautesOurmes ce qui aurait pour conséquence de faire nettement croître le nombre d’élèves de cet établissement en réseau d’éducation prioritaire tout en limitant l’effectif du collège du Landry. L’enjeu principal de cette manœuvre selon le CD serait d’améliorer la mixité sociale dans ces collèges. L’augmentation sensible du nombre d’élèves au collège des Hautes Ourmes soulève l’inquiétude comme le montre l’article 4 . Enfin, le CD entend procéder à un rééquilibrage de la mixité sociale entre les collèges de La Binquenais et des Ormeaux en faisant basculer les écoles Langevin et Oscar Leroux vers la Binquenais. L’effet serait surtout de rééquilibrer les effectifs en espérant faire sensiblement augmenter le nombre d’élèves dans ce collège lui aussi en réseau d’éducation prioritaire.

Notons que le document du CD35 fait part des évolutions des effectifs dans les collèges selon les hypothèses de sectorisation des écoles retenues mais ne montre aucune projection sur les CSP des établissements. Pour l’instant, les seules évolutions de l’offre éducative proposée par le Conseil départemental sont : le transfert du dispositif CHAM (Classe à horaires aménagés musique) du collège A. de Bretagne à C.Vautier, espérant un transfert mécanique des 97 élèves, la création d’une section bilingue chinois au collège de la Binquenais ce qui pourrait améliorer son attractivité.

Le projet du CD35, construit unilatéralement, considère que les transferts se feront de manière automatique sans tenir compte de la réaction des établissements privés prompts à enrichir leur offre éducative pour attirer les élèves dont les parents seront déstabilisés par cette évolution brutale. La vive concurrence de l’enseignement privé qui participe grandement à la ségrégation scolaire doit être prise en compte et combattue (lire l’article suivant).

Toute évolution de la sectorisation doit se faire en concertation avec tous les acteurs et tenir compte des expérimentations passées. Ainsi, il serait judicieux avant d’étendre le principe de secteurs multi-collèges de tirer un bilan de ce qu’il se passe à Redon (article 6).

Article1 : Mixité dans le département et les collèges rennais
Article 2 : Plan accueil collégiens : projets du Conseil départemental
Article 3 : Ségrégation scolaire et politique de l’éducation
Article 4 : Point de vue des enseignant-es des secteurs concernés
Article 5 : Effectifs dans les collèges : le CD 35 renie ses propres travaux
Article 6 : Bilan des expérimentations « mixité sociale » du CD35
Article 7 : Resectorisation, mixité et 1er degré
Article 8 : Point de vue de parents d’élèves de l’APE de Chantepie
Article 9 : Le conseil départemental et la démocratie
Article 10 : Conclusion